spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

4e édition du Festival des fruits rouges

Après trois années d’absence forcée en raison de l’urgence sanitaire, la quatrième édition du Festival National des Fruits Rouges s’est tenue à Kénitra du 07 au 11 juin 2023 sous le thème : « La filière Fruits Rouges, un modèle d’intégration de la ressource humaine», avec l’Espagne comme invité d’honneur. Cette édition a été organisé sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture, par l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Gharb, la Fédération Interprofessionnelle Marocaine des Fruits Rouges et la Province de Kénitra.

[dropcap color=”#ff121b” bgcolor=”#” sradius=”0″]A[/dropcap]u Maroc, la dynamique filière des fruits rouges dispose de son propre salon, organisé en alternance entre Larache et Kénitra, les deux chefs-lieux du plus grand bassin de production de fruits rouges au royaume. Il contribue ainsi à tirer vers le haut le secteur en se faisant la vitrine de la diversité de la production de baies marocaines et des opportunités qu’elle offre au niveau local et international.  En effet, ce rendez-vous annuel vise, entre autres, à contribuer au développement et à la modernisation de la filière des fruits rouges, à promouvoir les investissements, à échanger les expériences et les expertises, à développer des partenariats entre producteurs, investisseurs et exportateurs, comme il constitue une occasion pour prendre connaissance des nouvelles technologies pour augmenter la productivité et la qualité.  

Le choix de l’Espagne comme invité d’honneur pour cette édition reflète la qualité des relations ancestrales qui unissent les deux pays et le volume des investissements espagnols au Maroc dans cette filière.

[images_grid auto_slide=”no” auto_duration=”1″ cols=”five” lightbox=”no” source=”media: 28527,28540,28530,28536,28529″][/images_grid]

Cette année, le festival s’est étendu sur une superficie de 4500m2 et a été organisé en plusieurs pôles :

– Un espace d’exposition réservé aux agro-fournisseurs et sociétés de service,

– Une salle de conférences qui a accueilli plusieurs rencontres scientifiques et tables rondes sur divers sujets liés au thème de l’édition et aux nouveautés de la filière,

– Un pôle réservé à l’exposition des produits de terroir des coopératives agricoles représentant les différentes régions du royaume,

– Un pôle institutionnel,

– Un espace dédié au conseil agricole,

– Un espace extérieur pour l’exposition des machines agricoles et véhicules utilitaires.

Pour les sociétés exposantes, ce salon est l’occasion présenter aux visiteurs leurs produits et services liés à cette filière hautement dynamique. Ainsi, en plus des institutionnels et banques, un grand nombre de secteurs et produits sont présents à chaque édition au salon : Irrigation, fertilisation, produits de phyto-protection, machines agricoles, emballage, conditionnement, conservation, matériel de serres, etc.

L’occasion pour les visiteurs professionnels de rencontrer dans le même endroit, la majorité des prestataires qui peuvent les aider dans leur activité. Le visitorat est généralement constitué de cadres et dirigeants d’entreprises, d’agriculteurs et producteurs, de commerciaux, d’agents de services et logistique, d’ingénieurs et techniciens, etc. Nombreux sont les visiteurs qui n’hésitent pas à faire le déplacement depuis des régions éloignées, estimant qu’un salon professionnel spécialisé mérite largement le détour.

Un espace extérieur a été dédié aux agro-équipements et véhicules utilitaires. En effet, la mécanisation revêt une importance capitale en raison de son impact sur l’amélioration des techniques de production, la modernisation des exploitations et l’augmentation de la productivité dans l’ensemble des filières agricoles. Les producteurs qui ont visité le salon recherchaient particulièrement des machines susceptibles de faciliter leur travail, car le problème de la main-d’œuvre se pose avec de plus en plus d’acuité dans les régions de production connues par la diversité de leurs cultures, dont beaucoup sont gourmandes en main-d’œuvre. De plus, les terrains y sont occupés en permanence, ce qui augmente encore plus les besoins.

L’un des visiteurs estime qu’un salon professionnel spécialisé lui paraît plus intéressant et mérite le détour. Ceci d’autant plus que ce salon concerne spécifiquement les fruits rouges, domaine qui l’intéresse plus particulièrement. L’occasion pour lui de découvrir dans le même espace l’ensemble de la gamme destinée à ce secteur. ‘‘Personnellement, explique un revendeur, je cherche à établir, au cours du salon, des rencontres avec les différents intervenants du secteur. En tant que revendeur, c’est pour moi l’occasion de renouer les contacts avec mes fournisseurs de plants, engrais, produits phytosanitaires…, de voir leurs nouveautés et de redéfinir les stratégies de collaboration avec eux’’.

[images_grid auto_slide=”no” auto_duration=”1″ cols=”four” lightbox=”no” source=”media: 28531,28537,28535,28534″][/images_grid]

Par ailleurs, pour les agriculteurs la visite du salon permet une rupture dans le rythme d’activité quotidienne pour se mettre à jour et constater de visu les nouveautés dans le secteur agricole. Ils cherchent des informations sur les nouvelles technologies, les marchés, les promotions et les nouveautés dans le domaine variétal. Beaucoup de professionnels ont également prévu en marge du salon, des visites sur le terrain pour découvrir les techniques de production qui pourraient être adoptées dans leurs exploitations.

[images_grid auto_slide=”no” auto_duration=”1″ cols=”four” lightbox=”no” source=”media: 28533,28539,28541,28538″][/images_grid]

Autre catégorie de visiteurs qui ne ratent aucune occasion de marquer leur présence massive à ce genre de manifestation, les étudiants en agronomie. Certains de ces étudiants se trouvent en stage dans la région pour la partie expérimentale destinée à préparer leurs thèses dans différents domaines de spécialité bien avancés dans la région de Larache et du Gharb, premières régions de production de fruits rouges du pays. D’autres font le tour des exposants afin de leur faire part de leur candidature à des postes de techniciens ou de technico-commerciaux auprès de leurs responsables de ressources humaines.

Activités scientifiques

L’organisation de journées scientifiques au sein du salon, attire de nombreux professionnels appartenant à divers horizons (étudiants, enseignants, chercheurs, producteurs…). Les interventions ont porté sur des thèmes d’actualité pour la filière des fruits rouges d’ordre technique, commercial, organisationnel, social… l’occasion pour les participants de débattre sur les perspectives de développement de la filière.

Il serait intéressant pour tous les professionnels que les interventions et conclusions de ces journées soient mises à leur disposition par la suite. De même, l’organisation de visites encadrées à des fermes modèles, spécialisées dans la production de fruits rouges au profit de visiteurs venus d’autres régions seraient également très appréciées.

Un nouveau contrat programme pour la filière

Dans le cadre de la stratégie de Génération Green, un contrat-programme pour le développement de la filière a été signé entre le ministère de l’Agriculture et la Fédération interprofessionnelle marocaine des fruits rouges en marge de la 15ème édition du Salon international de l’agriculture de Meknès. A l’horizon 2030, la filière marocaine des fruits rouges ambitionne d’atteindre :

– Fraise : 4000-5000 ha et plus de 180.000 t à l’export

– Framboise : 5000-6000ha et plus de 75.000 t export

– Myrtille : 5000-6000ha et plus de 100.000t export

Le contrat-programme prévoit ainsi une amélioration de la production pour atteindre 350 000 tonnes et une diversification des marchés et encouragement des exportations, pour atteindre 230 000 tonnes à la fin de la décennie.

Rappelons que lors de la campagne 2022/23, la superficie totale occupée par les différentes espèces de fruits rouges au Maroc a été estimée à 13.355 ha (contre 11.550 ha lors de la précédente campagne), réparties entre les fraises 3.800ha (+9%), les framboises 4800 ha (+20%), les myrtilles 4600ha (+18%) et autres 150ha (mures et goji). A noter aussi que le chiffre d’affaires des produits exportés au cours de la campagne agricole 2021-2022 a dépassé 6,6 milliards de dirhams.

Pôle produits de terroir

Les produits de terroir, très plébiscités par les consommateurs, étaient présents en force. Composantes essentielles de l’agriculture nationale et régionale, les coopératives de produits de terroir étaient très présentes cette année encore, pour faire connaitre des produits qui font partie intégrante de notre patrimoine: huile d’argan, amlou, miel, safran, fromage de chèvres, dattes ou encore des produits cosmétiques comme l’eau de rose et les huiles essentielles. Cette présence contribue à valoriser et à promouvoir les produits du terroir marocain auprès des consommateurs.

 

Signature de conventions

En marge de l’inauguration officielle du festival des fruits rouges par le Ministre de l’agriculture, plusieurs conventions de partenariat ont été signées entre le Gouverneur de la Province de #Kénitra en tant que président de la commission provinciale de l’INDH et le Directeur Régional de l’Agriculture de Rabat-Salé-Kénitra d’une part, et les coopératives bénéficiaires de l’accompagnement et du financement de l’INDH dans le domaine de l’entrepreneuriat agricole et agro-alimentaire d’autre part. Ces conventions ont pour objectif l’amélioration des revenus et l’intégration économique des jeunes, l’amélioration des conditions de travail et la contribution à la création des emplois.    

     

#fruits #fraise #framboise #myrtille #blueberry #raspberry #strawberry #morocco #maroc #agriculture #espagne #espana #irrigation #fertilisation #phyto #emballage #plantes #serres #cmgp #gdiragri #cmcp #gpc #universphyto #calimaroc #amaroc #cam #banquepopulaire #creditagricole #novakor #phytoloukkos #

Similar Articles

Comments

Advertismentspot_img

Instagram

Most Popular