spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Atelier Nova Siri Genetics: Recherche et Innovation pour le développement durable de la filière

Situation actuelle, recherche, durabilité, tendances de production et nouveaux défis qui attendent la culture de la fraise. Tels étaient les principaux thèmes traités lors de l’évènement organisé les 30 et 31 mars dernier à Policoro (Italie) par Nova Siri Genetics (NSG), une entreprise spécialisée dans la recherche et l’expérimentation de nouvelles variétés de fraises et de fruits rouges. Au menu de cet évènement qui a connu la participation de professionnels de nombreux pays, un atelier et une journée portes ouvertes.

L’évènement organisé sous le thème “Fraise : l’innovation variétale durable comme facteur de développement de la production et de la consommation”, a été inauguré par Carmela Suriano, Directrice EMEA de NSG, qui a souligné que la culture de la fraise est en phase de transition et que “les activités de sélection sont à la base du processus de changement dont le secteur a besoin aujourd’hui”.

Pour sa part, Claudio Scalise, gérant associé de #SGMarketing Agroalimentare, a déclaré : “Dans un scénario de croissance mondiale, et l’émergence de nouveaux pays producteurs, le bassin méditerranéen connait un fort dynamisme. En effet, la contribution des pays méditerranéens augmente avec une part mondiale de 18%. En particulier, en regardant la moyenne de la période triennale 2019/2021, la Turquie a progressé de 20%, la Grèce de 19%, le Maroc de 18% et l’Espagne de 17%. Sur le plan commercial, les échanges se développent et on observe une augmentation générale des prix à l’exportation (+32% moyenne mondiale 2019-21 vs 2011-13). Dans ce contexte, plus d’attention est accordée à la sélection des cultivars et aux techniques de production, permettant des rendements plus élevés, un rallongement des calendriers de production et la réponse aux attentes des consommateurs, en particulier européens, en termes de qualité et de durabilité de la production“.

[images_grid auto_slide=”no” auto_duration=”1″ cols=”five” lightbox=”no” source=”media: 28069,28068,28066,28067,28070″][/images_grid]

Ensuite Nicola Tufaro, Breeder à NSG, a parlé de la sélection comme moyen de relever les défis de l’agriculture durable. “Rusticité, précocité, excellente durée de conservation, performances de production et bonnes caractéristiques du fruit, sont les réponses que NSG apporte pour faire face aux défis actuels et futurs“, a-t-il expliqué. “Nos recherches se concentrent sur des variétés rustiques, donc résilientes, et capables de faire face au changement climatique, tout en s’adaptant aux nouvelles réglementations qui exigent une réduction progressive de l’utilisation de produits agrochimiques“. Enfin, Tufaro, a présenté les nouveautés de NSG telles que le lancement de la première variété de framboise. L’offre variétale sera également enrichie de cultivars de fraises adaptés aux climats ‘’continentaux’’ et de ‘’jour neutre’’.

L’atelier a également accueilli une table ronde avec les interventions de Chiara Volpato, chef de projet senior Agroalimentaire de #Nomisma, qui a donné un aperçu du marché italien dont la consommation de fraise est caractérisée par une évolution positive, en contre-tendance par rapport à la baisse de la consommation globale de fruits et légumes. ‘’Dans ce contexte, le secteur de la fraise a l’obligation de mettre en œuvre des stratégies d’innovation pour une plus grande durabilité de la chaîne d’approvisionnement, en optimisant les performances de production et sa rentabilité’’.

Jorge Duarte, PDG de #Hortitool Consulting, après une analyse de la filière des fruits rouges en Espagne, s’est concentré sur le problème de la pénurie d’eau. ” L’utilisation rationnelle des ressources en eau conduira les producteurs à adopter des techniques de culture innovantes telles que la culture hors sol. En outre, la recherche devrait continuer à se concentrer sur la rusticité de la plante et la durée de conservation du fruit, caractéristiques fondamentales pour permettre à l’Espagne d’exporter des fraises même vers des pays éloignés comme l’Inde et la Chine“.

Quant à Amine Bennani, président de l’Association Marocaine des Producteurs de Fruits Rouges (#AMPFR), il a déclaré que : “Les exportations de fraises du Maroc augmentent d’année en année. L’UE est la principale destination des produits marocains, frais et surgelés. L’objectif pour 2030 est d’atteindre 180.000 tonnes d’exportations de fraises, soit le double du volume actuel, grâce à l’augmentation de la superficie à 4-5 mille hectares“. Bennani a conclu :” Le commerce entre l’Europe et le Maroc est bénéfique pour les deux parties, étant donné qu’au moins 80% de l’approvisionnement en plantes, plastique, emballage, logistique, engrais, produits agrochimiques, provient d’Europe“.

Le 31 mars s’est tenue la journée portes-ouvertes au Centre de recherche et d’expérimentation #NovaSiriGenetics (NSG). L’occasion pour les invités de visiter cette importante structure composée d’un laboratoire de recherche, une serre pour la conservation et l’élevage des plants, et des champs d’expérimentation.

Au terme de ces deux journée, Carmela Suriano a déclaré “Le débat et l’étude des tendances de la production et du marché sont nécessaires, pour s’assurer que la recherche non seulement répond aux besoins actuels du secteur, mais aussi comprend et prédit les scénarios futurs et anticipe les solutions. À la lumière de toutes les évaluations et prévisions, en tant que NSG, nous avons l’intention de poursuivre le chemin entamé et de l’intensifier. Les signaux provenant des marchés sont très encourageants et les superficies cultivées en fraises enregistrent une hausse constante”.

Le rendez-vous avec les partenaires internationaux et les acteurs de la chaîne d’approvisionnement sera répété chaque année, en mettant l’accent sur des questions spécifiques, qui concernent à la fois les facteurs techniques et environnementaux et les évolutions du marché’.

https://www.novasirigenetics.com/en/

Similar Articles

Comments

Advertismentspot_img

Instagram

Most Popular