spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Préserver les ressources en eau et sol Une priorité planétaire

Editorial du N° 140 : Décembre 2021

Le 5 Décembre, Journée Mondiale des Sols (World Soil Day), est l’occasion saisie par les organismes nationaux et  internationaux pour faire l’état des lieux et tirer la sonnette d’alarme sur l’état des ressources en terres et en eau dans le monde.
Chaque année, plus de 100 pays à travers le monde organisent des événements pour marquer la Journée mondiale des sols, ce qui en fait l’un des jours les plus célébrés du calendrier des Nations Unies.
C’est à cette occasion que la FAO a publié le rapport 2021 qui a retenu le thème « Enrayer la salinisation des sols,  stimuler leur productivité », soulignant les pressions exercées sur les ressources en terres et en eau, dont l’état s’est  fortement dégradé au cours de la décennie écoulée. Cette dégradation constitue d’après la FAO, un péril pour le  futur, en lien avec l’avenir de la sécurité alimentaire et des systèmes qui ont atteint un point de rupture.
La FAO alerte ainsi sur les difficultés que cela engendre pour l’alimentation d’une population mondiale qui devrait approcher les 10 milliards de personnes en 2050. Son Directeur général a affirmé que les modèles de production agroalimentaire actuels n’étaient pas durables, mais que les systèmes agroalimentaires pouvaient néanmoins jouer  un rôle majeur dans l’allégement de cette pression et dans la concrétisation des objectifs liés au climat et au développement.
Les ressources en terres arables et en eau douce étant limitées, il est indispensable de

– développer rapidement la  technologie et l’innovation (informations, éléments scientifiques et technologies numériques qui protègent contre les  risques climatiques),
– la gouvernance relative aux terres et à l’eau doit être plus inclusive et plus modulable,
– comprendre que des systèmes agroalimentaires résilients ne peuvent reposer que sur des ressources durables en
sols, en terres et en eau,
– partager les ressources en eau, les semences, les savoir-faire pour que les plus petits agriculteurs puissent en vivre,
– accroître la productivité des terres et de l’eau
– nourrir une population mondiale croissante sans épuiser les ressources de la planète …
A l’instar des autres pays du Monde, le Maroc célèbre cette journée. Dans ce cadre, l’INRA, l’AMSSOL, les  institutions d’enseignement et de recherche, l’ICARDA et d’autres organismes ont organisé une série d’activités  (webinaires, formations, actions de sensibilisation…), un plaidoyer quant à l’impératif de relever les multiples défis liés à la gestion durable des sols, à la lutte contre leur dégradation, au renforcement de la sensibilisation de tous à s’engager à améliorer de manière proactive la santé des sols.
La pression sur les ressources en eau et en terres au Maroc est maximale, d’autant plus que le réchauffement  climatique accentue le phénomène. Il est plus que temps de prendre le taureau par les cornes et que tous les intervenants dans l’agriculture marocaine en prennent conscience et agissent dans le sens de la préservation de ce  capital irremplaçable. Il en va de notre alimentation et du développement de notre pays.

Similar Articles

Comments

Advertismentspot_img

Instagram

Most Popular