Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Under nav-bar-right
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
20 mai : Journée mondiale des abeilles

20 mai : Journée mondiale des abeilles

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

20 mai : Journée mondiale des abeilles

Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 20 décembre 2017

L’importance des abeilles

Les abeilles et les autres pollinisateurs, tels que les papillons, les chauves-souris et les colibris, sont de plus en plus menacés par les activités humaines.

La pollinisation est cependant un processus fondamental pour la survie des écosystèmes, essentiel à la production et reproduction de nombreuses plantes cultivées et sauvages. Non seulement les pollinisateurs contribuent directement à la sécurité alimentaire, mais ils constituent aussi des leviers essentiels pour la conservation de la biodiversité, autre pierre angulaire des objectifs de développement durable (ODD). Ils servent également de sentinelles pour les risques environnementaux émergents puisqu’ils nous fournissent de précieuses informations sur l’état de santé des écosystèmes locaux.

Les insectes envahissants, les pesticides, les changements d’utilisation des terres et les pratiques de monoculture qui réduisent les nutriments disponibles, constituent autant de menaces pour les colonies d’abeilles.

Pour attirer l’attention de tous sur le rôle clé que jouent les pollinisateurs, sur les menaces auxquelles ils sont confrontés et à leur importante contribution au développement durable, les Nations Unies ont désigné le 20 mai Journée mondiale des abeilles.

Pourquoi le 20 mai ?

Le 20 mai coïncide avec l’anniversaire d’Anton Janša, qui, au 18ème siècle, fut le pionnier des techniques apicoles modernes dans sa Slovénie natale et rendit hommage à l’abeille pour sa capacité à travailler dur tout en n’ayant besoin que de peu d’attention.

Quelques infos sur les abeilles

  • Pour produire 1 kg de miel, les abeilles doivent butiner 4 millions de ­fleurs et parcourir une distance qui correspond à 4 fois le tour de la terre.
  • Les abeilles contribuent à la pollinisation de plus de 170 000 espèces de plantes.
  • 12 abeilles mellifères produisent globalement 1 cuillère à café de miel dans leur vie.
  • Une colonie d’abeilles contient 30 000 à 60 000 abeilles, 300 à 1 000 couvains de mâles et la reine des abeilles, sans laquelle ils ne pourraient pas survivre
  • La reine des abeilles vit généralement de 1 à 4 ans, tandis que les abeilles vivent de 6 à 8 semaines en été et de 4 à 6 mois en hiver.

 

Pourquoi une Journée Mondiale des Abeilles ?

L‘abeille est un insecte pollinisateur qui joue un rôle déterminant dans la préservation de la nature, la biodiversité et bien sûr de l’équilibre écologique de notre planète.

Par conséquent, cette journée se veut une action de sensibilisation et de mobilisation de tous les responsables concernés par le problème du déclin des abeilles : politiciens, élus et agriculteurs qui, consciemment ou inconsciemment, restent indifférents au déclin constant des abeilles.

Dans l’état actuel des choses, la Journée Mondiale des Abeilles n’a en fait rien d’une fête. C’est avant tout l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme et faire prendre conscience à tout le monde de la nécessité de protéger les abeilles et leurs colonies, toutes variétés confondues.

La mortalité des abeilles : des chiffres qui effraient

L’extinction de pollinisateurs comme les abeilles est un coup dur pour le bien-être des hommes et de leur planète. Une catastrophe pour la biodiversité et bien sûr la qualité de notre alimentation.
Il faut savoir qu’à l’échelle mondiale, plus de 75% des produits agricoles destinés à la consommation des populations locales sont tributaires de la pollinisation. Alors que d’après l’IPBES (experts internationaux spécialistes de la biodiversité), on a enregistré l’année dernière un déclin au sein des abeilles (domestiques et sauvages) atteignant les 37%. Par conséquent, qui dit moins de pollinisateurs dit moins de pollinisation et donc moins de biodiversité.

Pourquoi ce déclin des abeilles ?

En 2014 et selon l’INRA, on avait encore du mal à dresser un bilan clair de la mortalité des abeilles. Néanmoins, une chose est sûre : les causes de ce problème sont nombreuses.

      1. L’agriculture intensive

Ses adeptes ont contribué de manière considérable à la mortalité des abeilles. Pour augmenter leur production, ils s’acharnent à sauver leurs cultures par un usage excessif de pesticides et d’insecticides. Des pratiques qui perturbent certaines molécules des plantes. Une fois ramenées à la ruche par les butineuses, ces molécules causent la mort des abeilles, notamment la reine. Et si la reine meurt, c’est toute la colonie qui se trouve menacée. Ainsi, les partisans de l’agriculture intensive diffusent la mort dans la nature et dans les ruches d’abeilles.
Heureusement, grâce aux efforts des apiculteurs, des défenseurs de la nature et de l’ONU, certains pesticides ont été interdits, comme le Régent, le Gaucho et le Cruiser, mais il reste encore beaucoup à faire.

  1. Les agents pathogènes

Les colonies d’abeilles périssent aussi à cause des agents pathogènes, tels que les virus, les parasites, les champignons et certains prédateurs nuisibles comme le frelon asiatique.

  1. La monoculture
    Les abeilles sont également victimes de la monoculture. Une pratique agricole qui uniformise le paysage agricole et l’appauvrit. Et si la biodiversité baisse, les abeilles butineuses auront du mal, certaines périodes de l’année, à nourrir leurs colonies.
  2. Les phénomènes climatiques
    Il s’agit plus précisément des changements du climat dont l’impact sur les conditions de vie des colonies d’abeilles n’est pas des 

Conséquence : en moins de 20 ans, la production du miel a chuté de 50% !

Source : apiculture.net

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.