spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Désinfection du sol par la vapeur

Désinfection du sol

Intérêt de la désinfection par la vapeur

 

La désinfection par la vapeur est un procédé physique et naturel dont l’objectif est une protection des cultures avant leur mise en place contre les bioagresseurs telluriques (champignons, nématodes, bactéries,…) et les adventices.

 

La vapeur d’eau est l’agent qui transmet le mieux et le plus rapidement ses calories à la terre. Le principe repose sur l’injection de vapeur d’eau dans le sol jusqu’à une profondeur désirée, dépendant des cultures envisagées. Le sol ainsi élevé à une température de 80-85°c est débarrassé de ses parasites tout en conservant ses qualités propres à la croissance des cultures. Les entreprises spécialisées dans ce type de désinfection mettent en avant de nombreux avantages de ce système :

  • procédé de désinfection physique et naturel, sans rémanence ni sélectivité, ce qui permet une rotation rapide de cultures de plantes de familles différentes.
  • polyvalent car il a une action totale qui n’occasionne aucune accoutumance
  • évite des immobilisations du sol et permet donc une utilisation rapide des terrains
  • assure une production à rendement supérieur en qualité et quantité
  • permet une précocité des cultures en libérant par la chaleur une fertilité latente du sol
  • Son action est naturelle sans danger pour l’utilisateur, la plante et le sol.

 

Dans tous les cas d’utilisation de la désinfection vapeur, on considère qu’un terrain bon à labourer est dans des conditions idéales pour permettre une parfaite pénétration de la vapeur dans le sol. Cette vapeur surchauffée est produite par des générateurs basse pression qui peuvent être, selon les besoins d’utilisation, fixes ou mobiles. Comme il est difficile de faire varier la température, il faut adapter la durée d’application en fonction :

– de l’objectif, par exemple champignon superficiel (Rhizoctonia solani) ou champignon profond (Verticillium dalhiae)

– des conditions de sol : texture, structure, humidité, température initiale…

– du matériel utilisé : surface d’application, puissance, pression…

 

Pour certains agents pathogènes comme les Fusarium spp. ou les Verticillium spp. pouvant coloniser le sol en profondeur, il est nécessaire de désinfecter au delà de 30 cm. Ceci peut être difficile dans les sols limoneux ou argileux où la progression de la vapeur sera plus difficile dans le cas d’utilisation d’une technique avec cloche. Cela est plus aisé avec les coutres injecteurs.

A noter qu’outre la désinfection des sols, le procédé permet également la désinfection des terreaux et des substrats.

 

Autres alternatives physiques

D’autres voies physiques sont développées par les chercheurs, notamment les micro ondes et l’air chaud. Le principe d’action du micro-onde est l’échauffement des molécules d’eau via l’excitation des liaison entre les atomes H et O. L’autre alternative physique, l’air chaud est utilisé sur un sol préparé. Un flux d’air chaud (800°C) est in­jecté et brassé dans une roto­bêche. Malgré les coûts d’achat et de maintenance élevés, ces méthodes méritent d’être plus développées pour certains usages. Elles ont surtout l’avantage de ne pas nécessiter d’homologation pour être utilisées.

 

Similar Articles

Comments

Advertismentspot_img

Instagram

Most Popular