Select your Top Menu from wp menus

Céréales : Désherbage tardif

Céréales : Désherbage tardif

Céréales 

Désherbage tardif : pas de traitement chimique au stade épiaison

Dr. AbbèsTanji, Spécialiste du désherbage 

 

Aucun herbicide n’est homologué au Maroc pour le désherbage du blé et de l’orge quelques semaines ou quelques jours avant la récolte.Il faut éviter de procéder au désherbage chimique du stade épiaison à la maturité des céréales. Car, les herbicides peuvent endommager les cultures et laisser des résidus dans les grains, la paille et le sol, ce qui constitue un risque pour l’environnement et la santé du consommateur.

 

[smartslider3 slider=72]

 

Certaines espèces adventices présentes dans les champs de céréales vers la fin du cycle peuvent être à l’origine de problèmes de récolte ou de stockage, altérer la qualité et réduire la faculté germinative. C’est le cas des espèces dépassant la taille des céréales comme l’avoine stérile, les chrysanthèmes, les centaurées, les chardons, les mauves, la chicorée, le coquelicot, etc. La concurrence de ces adventices depuis leur germination jusqu’à la fin du cycle pourrait causer des pertes de rendement dépassant parfois 70%.

 

Pourquoi certains champs sont infestés en fin de cycle ?

 

La présence des adventices en fin de cycle des céréales serait due :

– à l’inefficacité ou la faible efficacité des herbicides sur certaines adventices suite à un sous dosage ou une mauvaise application des produits,

– à la ré-infestation des champs après les traitements herbicides aux stades appropriés du désherbage,

– au mauvais recouvrement des planches au champ ou au bouchage de certaines buses lors des passages des pulvérisateurs,

– à la sous-estimation ou la négligence des infestations par les adventices aux stades convenables du désherbage,

– à la difficulté d’identifier les adventices (surtout les graminées) à un stade précoce pour pouvoir désherber à temps, et

– au manque de ressources financières pour acheterles herbicides au moment opportun.

 

Risque de phytotoxicité aux cultures traitées

Au stade épiaison des céréales, certains herbicides risquent de provoquer la stérilité des fleurs de plantes cultivées, ce qui a des effets dépressifs possibles sur le rendement. D’ailleurs, le passage avec des pulvérisateurs tractés ou à dos pourrait écraser les céréales et donc irréversiblement endommager les cultures.

 

Risque d’avoir des résidus d’herbicides dans les grains et la paille

Tout traitement herbicide de fin de cycle des céréales constituerait un risque d’accumulation de résidus dans les grains et la paille. Car, la durée entre le stade épiaison et la récolte serait en général inférieur au DAR (délai avant récolte) sachant bien que les herbicides du blé et de l’orge présentent en général des DAR de 2 à 3 mois.

Pour rappel, le délai avant récolte est la durée minimale qui doit séparer la date du traitement de la date de récolte. Ce critère fait partie intégrante du choix d’un produit présentant le moins de risque et le minimum d’effets secondaires sur la santé humaine et l’environnement. Le respect du DAR fait partie des obligations liées à l’usage des produits phytosanitaires. Ce délai est défini lors de l’évaluation des résidus dans les végétaux et contribue à garantir l’innocuité du produit pour le consommateur.

 

Risque de persistance des herbicides dans le sol

L’utilisation des herbicides entre stade épiaison et maturité des céréales présente un risque de contamination des sols et de présence de résidus d’herbicides. Les cultures sensibles aux résidus d’herbicides sont la betterave à sucre, les légumes, les légumineuses, les oléagineuses, etc. Car, les herbicides appliqués en fin de cycle n’ont pas suffisamment de temps pour une dégradation totale ou maximale avant le semis des cultures suivantes, sensibles aux résidus d’herbicides. Si les conditions pédoclimatiques ne sont pas favorables à la dégradation microbienne des herbicides, certaines molécules comme aminopyralide, iodosulfuron, mésosulfuron, sulfosulfuron et triasulfuron risquent de persister plusieurs mois après les traitements et endommager certaines cultures semées après la récolte des céréales traitées.

 

Que faire en cas d’infestation de fin de cycle

En cas de présence d’adventices en fin de cycle des céréales, il faut envisager l’une des 3 solutions suivantes :

– ne pas désherber et procéder à la récolte des céréales telles quelles sachant bien que les semences de céréales seront contaminées par les semences d’adventices et que la paille sera mélangée avecles plantes adventices,

– faucher les cultures infestées par les adventices au stade pâteux et les transformer en ensilage ou en foin, ou

– procéder à l’épuration ou l’arrachage manuel des adventices en cas de disponibilité de la main d’œuvre.

  

Conclusion

Il est déconseillé d’effectuer les traitements herbicides du stade épiaison à la maturité des céréales. En fin de cycle, les herbicides peuvent endommager les cultures ou laisser des résidus dans les grains, la paille et le sol.

 

Délai avant récolte (DAR) et persistance dans le sol des herbicides anti-graminées homologués pour le désherbage du blé et de l’orge.

Herbicides DAR en jours Persistance dans les sols en mois
Matière active (concentration) Nom commercial (dose)
Herbicide anti-graminées de pré-levée
Prosulfocarbe (800 g/L) BOXER (5 L/ha) 90 1
Herbicidesanti-graminées et anti-dicotylédonesde post-levée précoce
Clodinafop (30 g/l) + Pinoxaden (30 g/l)

+ Florasulame (7.5 g/l)

SWIPE (1 L/ha)

TRAXOS ONE (1 L/ha)

75 1
Iodosulfuron (8 g/l) + Fénoxaprop-p-éthyle (64 g/l) HUSSAR EVOLUTION (1 L/ha) 90 6-12
Iodosulfuron (6 g/kg) + Mésosulfuron (30 g/kg) ATLANTIS (500 g/ha) 90 6-12
Iodosulfuron (2 g/l) + Mésosulfuron (10 g/l) ATLANTIS OD (1,5 L/ha) 90 6-12
Iodosulfuron (7,5 g/l) + Mésosulfuron (7,5 g/l) COSSACK (1 L/ha) 90 6-12
Iodosulfuron (7,5 g/l) + Mésosulfuron (9 g/l)

+ Diflufénican (120 g/l)

BISCOTO (800 ml/ha)

KALENKOA (800 ml/ha)

90 6-12
Iodosulfuron (2,5 g/l) + Mésosulfuron (7.5 g/l)

+ Diflufénican (50 g/l)

OTHELLO (1 L/ha) 90 6-12
Pinoxaden (45 g/l) + Florasulame (5 g/l) AXIAL ONE (1 L/ha)

NAVIGATOR (1 L/ha)

90 1
Pyroxsulame (45 g/l) + Florasulame (5 g/l) FLORAMIX (320 g/ha) 90 3
Herbicides anti-graminées de post-levée précoce
Clodinafop (80 g/l) ALEXANDER (750 ml/ha), AVOINE (750 ml/ha), BRUMBY (750 ml/ha), CLODVAL (750 ml/ha),

KARTER (750 ml/ha), MILVIN (750 ml/ha),

PIKTO (750 ml/ha), RUBAH (750 ml/ha),

TOPIK (750 ml/ha)

75 1
Clodinafop (100 g/l) BUGUIS (600 ml/ha) 75 1
Clodinafop (240 g/l) TALLIS (250 ml/ha), TIPTOP (250 ml/ha),

TOPAXOS (250 ml/ha)

75 1
Clodinafop (22,5 g/l) + Pinoxaden (22,5 g/l) TRAXOS (1 L/ha) 60 1
Fénoxaprop-p-éthyle (69 g/l) CORDON (1 L/ha), HERBIFORT (1 L/ha),

PUMA (1 L/ha)

75 1
Flucarbazone (70%) EVEREST (43 g/ha) + adjuvant (0.2%) 60 1
Pinoxaden (45 g/L) AXIAL (1 L/ha) 60 1
Pyroxsulame (45 g/l) PALLAS (500 ml/ha) 90 3
Sulfosulfuron (75%) APYROS (26,6 g/ha) + GOLDEN MIROWET (0,2%) 70 6-12
Tralkoxydime (250 g/l) MAJOR (1 L/ha) + adjuvant (0.2%) 30 1

 

Délai avant récolte (DAR) et persistance dans le sol des herbicides anti-dicotylédones homologués pour le désherbage du blé et de l’orge.

Herbicides DAR en jours Persistance dans les sols en mois
Matière active (concentration) Nom commercial (dose)
Herbicide anti-dicotylédones de post-levée précoce (stade début à fin tallage)
Amidosulfuron (100 g/l) + iodosulfuron (25 g/l) SEKATOR (150 ml/ha) 90 2
Aminopyralid (300 g/kg) + florasulame (150 g/kg) LANCELOT (33 g/ha) 90 6-12
Dicamba (120 g/l) + 2,4-D (344 g/l) DIALEN SUPER  (1 L/ha) 75 1
Florasulame (75 g/l)+ Flumetsulame (100 g/l) DERBY (50 ml/ha) 30 1
Florasulame (6,25 g/l) + 2,4-D (300 g/l) MUSTANG (600 ml/ha), TORNADO (600 ml/ha) 75 1
Metsulfuron (20%) DEFT (30 g/ha), ISOMEXX (30 g/ha),

METRO (30 g/ha), METSY (30 g/ha),

MEZZO (30 g/ha)

90 1
Metsulfuron (60%) STARKEM (10 g/ha) 90 1
Metsulfuron (19 g/l) + Thifensulfuron (190 g/l) TIVMETIX (200 ml/ha) 90 1
Metsulfuron (6,8 g/l) + Thifensulfuron (68,2 g/l) CONNEX (50 g/ha) 90 1
Triasulfuron (4,1%) +Dicamba (65,9%) LINTUR (150 g/ha) , ZOOM (150 g/ha) 60 6-12
Triasulfuron (25%) +Dicamba (50%) ARRAT (200 g/ha) 60 6-12
Tribénuronméthyle (75%) DICOSTAR (12,5 g/ha), GRANSTAR(12,5 g/ha),

NUANCE(12,5 g/ha), PRIMMA STAR (12,5 g/ha),

SKYLLA(12,5 g/ha)

60 1
Tribénuronméthyle (25%) + Thifensulfuron (50%) HARMONY EXTRA (20 g/ha) 60 1
Tribénuronméthyle (15%) + Thifensulfuron (40%) NAUTILUS (60 g/ha) 60 1
Herbicide anti-dicotylédones de post-levée tardive (stade tallage à montaison)
2,4-D ester butylglycol ELAFRIT 200 (2 L/ha)

EL CAOUI EXTRA (750 ml/ha)

MATON (600 ml/ha)

MENJEL (2 L/ha)

NETAGRONE (2 L/ha)

YDESTER 225 (2 L/ha)

75 1
2,4-D  ethyl hexyl ester BATON (750 ml/ha)

CHEVAL ET LION (2 L/ha)

EL CAOUI (600 ml/ha)

EL CAOUI 480 (750 ml/ha)

EL CAOUI 240 (1,5 L/ha)

75 1
2,4-D esterisoctylique EL GHOUL (1 L/ha) 75 1
2,4-D seld’amine AMINOPIELIK (1,25 L/ha)

AURA (500 ml/ha)

CALIDICOTE (600 ml/ha)

DAM (1 L/ha)

DAMEN (500 ml/ha)

DRASS (500 ml/ha)

IMBRATOR (600 ml/ha)

MEGA (500 ml/ha)

SELECTONE (1 L/ha)

75 1
2,4-D sel de diméthylamine CEREPRANE (500 ml/ha)

CHARDOL (1 L/ha)

DESORMONE (1 L/ha)

DICOPUR (1 L/ha)

EL CAOUI (600 ml/ha)

TORO (600 ml/ha)

75 1
2,4-D + MCPA AGROXONE F (1,25 L/ha)

AL FAHD MIX (1,25 L/ha)

HERBOXONE COMBI (1 L/ha)

PRINTAZOL 75 (1 L/ha)

U 46 COMBI FLUID 6 (800 ml/ha)

75 1

 

Aller à la barre d’outils