Select your Top Menu from wp menus

Maraîchage : Conduite de la courgette

Maraîchage : Conduite de la courgette

Courgette

Conduite de la culture

La courgette nécessite une conduite adaptée pour obtenir une production satisfaisante qualitativement et quantitativement. 

[smartslider3 slider=39]

 

Parmi les opérations les plus importantes :

1) Préparation du sol

Cette opération consiste à faire un labour profond de 40 à 60 cm à l’aide d’une sous-soleuse, suivie par un labour superficiel au cover-crop. Ensuite, il faut ameublir le sol et enfouir la fumure de fond.

 

2) Paillage

Il consiste à recouvrir les banquettes par un film plastique noir d’une épaisseur de 40 µ et enterrer les extrémités du film à l’aide des sapes.

 

3) Désinfection du sol

Désinfecter les sols permet principalement de protéger les cultures des attaques de champignons telluriques et de l’envahissement par les adventices.

 

4) Semis

Le semis est fait selon le mode direct. Le choix variétal doit se porter sur des variétés présentant de bonnes caractéristiques : bonne pureté (98%), bon taux de germination (90%), homogénéité des fruits…

 

5) Piquetage

C’est une opération qui consiste à enterrer la ficelle du palissage dans le sol  afin de la fixer. Elle permet de faciliter et de réduire la durée de l’opération du palissage. De même la plante n’est pas blessée par l’accrochage la ficelle autour de sa tige alors qu’elle est encore fragile.

 

6) Palissage
Cette technique consiste à maintenir la plante en position verticale à l’aide d’une ficelle, l’extrémité inférieure de la ficelle est attachée à un crochet en forme de ‘S’, qui est mis entre deux nœuds à condition qu’il soit bien tendu. Et l’extrémité supérieure de la ficelle est attachée au fil de fer.

 

7) Ébourgeonnage

Il consiste à éliminer les bourgeons axillaires pour éviter la compétition vis à vis de la nutrition et la lumière.

 

 8) Effeuillage

Elle diminue les risques de développement des ravageurs sur les vieilles feuilles.

     

9) Application d’hormones

Elle vise à assurer une meilleure fécondation  et par la suite une meilleure nouaison. En effet, l’utilisation d’hormones provoque un appel préférentiel de substances nutritives favorables à une meilleure nouaison. Il permet aussi de régulariser la circulation de la sève au profit des organes floraux dans les conditions climatiques les plus difficiles.

 

 10) Enlèvement des fleurs mâles

Cette opération consiste à éliminer les fleurs mâles qui apparaissent en retard par rapport aux fleurs femelles et par la suite deviennent inutiles. Ces fleurs rendent la récolte difficile et attirent les ravageurs tels le Thrips.

 

11) Fertigation

Comme toute culture, la courgette exige une fertigation bien raisonnée. Cela nécessite une connaissance approfondie des caractéristiques du sol et de l’eau, et des différents stades de croissance.

 

12) Désherbage

Cette opération, qui vise à éliminer les mauvaises herbes entre les billons, est effectuée par les ouvriers à l’aide des sapes.

 

13) Récolte

La cueillette doit être assurée quotidiennement, elle se fait à l’aide de couteaux en mettant des gants pour ne pas blesser l’épiderme, très fragile. Les précautions nécessaires sont :

– Absence de déformation ou des symptômes des maladies.

– Disposer les fruits d’une façon transversale sur les deux rangées dans la caisse.

– Respecter le calibre ayant une valeur commerciale importante (le plus demandé est le calibre moyen 17-21cm)
14) Elimination des fruit mal formés
Les fruits mal formés sont dus à plusieurs facteurs dont on peut citer :

• Les conditions climatiques défavorables (excès de chaleur ou de froid).
• Une mauvaise application d’hormone.
• L’excès de quelques éléments comme l’azote et la potasse.
• L’attaque des thrips
Ces fruits sont éliminés dès leur apparition car ils sont très sensibles au Botrytis.
15) Maladies et ravageurs

A – Oïdium :
– Agents causaux : Erysiphe cichoracearum et Sphaerotheca fuliginosa
– Importance: Maladies redoutable, elle a causé d’importants dégâts au sein des exploitations. Presque toutes les plantes ont été attaquées.
– Symptômes : Les feuilles se recouvrent sur les deux faces par des taches poudreuses blanches qui finissent par couvrir toute la plante pour l’affaiblir par la suite.
B – Pourriture grise :
– Agent causal : Botrytis cinerea
– Importance : Cette maladie a causé pas mal de dégâts sur les fruits et sur les feuilles.
– Symptômes : L’attaque commence par l’extrémité du fruit, le tissus malade devient vitreux aqueux et se recouvre de duvet grisâtre.
C – Virus de mosaïque de concombre :
• Agent causal : CMV Cucumis Mosaic Virus
• Symptômes : une mosaïque sur les feuilles âgées, les fruits se déforment.
• Importance : cette maladie n’a attaqué que quelques plantes.
D – Les aleurodes :
• Agents causaux : Bemisia tabaci et Trialeurodes vaporariorum
• Date d’apparition : Dans tous les stades de la culture.
• Symptômes : l’attaque de cet insecte se manifeste par un jaunissement puis dessèchement des feuilles.

 

 

 

Aller à la barre d’outils