Melon charentais: Diversifier pour relever les défis

Melon charentais: Diversifier pour relever les défis

Les Italiens croquent le cantaloup quand les Espagnols craquent pour le Piel de Sapo, (peau de crapaud). Les Français, eux, réclament du charentais et ils sont bien les seuls au monde à aimer sa chair orangée, sucrée et odorante. Mais, si le melon charentais peut encore venir de Charente (région en France), il a le plus souvent poussé dans le sud de la France, voire en Andalousie, au Maroc, au Sénégal et même aux Antilles. Le cercle des pérégrinations du fruit rond s’est élargi au gré du désir des supermarchés de le désaisonnaliser. D’ailleurs, la France en a importé 180.400 tonnes en 2018.

(Cliquez sur les pages pour les agrandir)