Aleurodes: Adapter la protection aux stades de développement

Aleurodes: Adapter la protection aux stades de développement

Deux aleurodes plutôt polyphages sont dommageables sur culture de tomate : Trialeurodes vaporariorum et Bemisia tabaci. Le premier, T. vaporariorum, appelé aussi « mouche blanche des serres », est originaire d’Amérique centrale et sévit en particulier sous abris. Quant à B. tabaci, l’aleurode du tabac, il est émergent depuis quelques décennies dans plusieurs régions du monde. Il est devenu problématique partout pour au moins trois raisons :

– ses niveaux de population élevés sont responsables de dégâts importants ;

– ses potentialités de vection lui permettent de transmettre de nombreux et redoutables virus, plus de 111, parmi lesquels le Virus de la chlorose de la tomate (ToCV) et le Virus des feuilles jaunes en cuillère de la tomate (TYLCV)) ;

– la résistance de certaines de ses populations à un ou plusieurs insecticides remet en cause l’efficacité de la lutte chimique.

Cliquez sur les pages pour les agrandir