BIO: Un paillage pour sol fabriqué à partir de fibres de plantes

BIO: Un paillage pour sol fabriqué à partir de fibres de plantes

Partout dans le monde, des alternatives d’emballage durables pour l’industrie des fruits et légumes sont recherchées. Mais cela ne concerne pas seulement les emballages de consommation, car du côté de la culture les tendances changent également. Les produits biologiques de qualité connaissent une croissance ininterrompue, mais ils apportent leurs lots de défis. « Un agriculteur biologique américain a approché notre filiale et nous a demandé si nous pouvions développer un paillage contre les mauvaises herbes au lieu de l’option plastique habituelle », explique Maik-Oliver Abels de la société WeedGuard Plus.

Aux États-Unis, aucun film plastique de protection contre les mauvaises herbes n’est autorisé dans l’agriculture biologique. Cela signifie que les producteurs doivent désherber ou pailler les mauvaises herbes. « Nous avons développé le produit à partir de cette approche et le vendons avec succès aux États-Unis depuis 2013. Nous voulons maintenant le proposer en Allemagne aussi, au plus fort du débat sur la durabilité ».

La durabilité tout au long de la chaîne de valeur devient de plus en plus importante en Allemagne et en Europe également, et WeedGuard Plus est le produit idéal pour cela, déclare M. Abels. « Notre film de paillage est fait de fibres végétales produites à partir de matériaux domestiques. Nous n’utilisons pas de plantes exotiques mais produisons directement en Allemagne, en utilisant des fibres végétales provenant d’Europe. Comme il ne s’agit pas de déchets de papier, il n’y a pas de résidus chimiques dans le sol ou sur le produit final. Ce paillage est donc idéal pour l’agriculture biologique et il est répertorié sur les sites Bioland, Naturland et Demeter ».


Ce paillage a été développé en collaboration avec l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) et a été étudié par différentes universités américaines en comparaison avec le film plastique. « Comme son homologue en plastique, le paillagepeut être étalé sur le terrain par une machine. D’autres avantages sont, par exemple, l’absence de formation d’eau sur le dessus ou de « transpiration » sous le paillage».

Toutefois, WeedGuard Plus ne fonctionne pas seulement dans les champs mais aussi dans les serres, rapporte M. Abels : « La production protégée prend de plus en plus d’importance en Allemagne et représente déjà une part importante de la production. Les agriculteurs biologiques optent également de plus en plus pour la culture en serre, et notre papier s’inscrit particulièrement bien dans ce concept ».

Expérience des utilisateurs sur le terrain et dans les serres
Un utilisateur satisfait du papier WeedGuard Plus est M. Kamphausen, qui a testé le produit sur des courgettes dans les champs et des tomates dans les serres. « Comme promis, le paillage bio n’a pas permis aux mauvaises herbes de pousser et, surtout dans la serre, il a tenu jusqu’à la récolte. Aucune fissure n’était visible. Il a bien fonctionné dans les champs aussi ».


Paillage utilisé dans la culture protégée des tomates – il devient presque noir, en raison du processus d’irrigation.

Il est important qu’une couverture de ce type ne pourrisse pas trop vite. « Dans le champ, bien sûr, la décomposition était un peu plus rapide que dans la serre. Là-bas, le papier de paillage s’était déjà déchiré et avait pourri un peu avant le début de la récolte – mais ce n’était pas trop grave, car la lutte contre les mauvaises herbes joue un rôle plus important au début de la saison de croissance. Dans la serre, le papier a tenu pendant toute la saison de croissance, qui était déjà optimale ».

Pour plus d’informations : 
Maik-Oliver Abels
WeedGuard Plus
https://www.bio-unkrautstopp.de/   

Source: Freshplaza