SÉCHOIR SOLAIRE: Un outil efficient pour petits agriculteurs

SÉCHOIR SOLAIRE: Un outil efficient pour petits agriculteurs

Auteur de l’innovation : ABDELKADER RBAIBI* – Ingénieur en chef génie rural

Le ‘‘séchoir solaire biénergétique universel’’  est un séchoir destiné aux petits agriculteurs pour sécher leurs produits d’origine agricole (végétale ou animale) ou tout autre produit dont on veut diminuer la teneur en eau. Traditionnellement, les agriculteurs sèchent leurs produits agricoles sous le soleil en plein air (à l’exemple du séchage des piments -niora- dans la zone de l’ORMVA du TADLA) ce qui les expose aux risques :

– d’altération de ces produits par les rayons ultra-violets.

– de dépréciation de leur qualité par les poussières, les insectes, etc.

Ainsi ce séchoir est créé pour résoudre cette problématique et faire garder aux produits agricoles leur couleur et leurs constituants en les séchant à l’ombre sous une enceinte hermétique.

previous arrow
next arrow
PlayPause
previous arrownext arrow
Slider

A qui s’adresse et pour quels usages

Les produits agricoles à sécher  sont : les plantes médicinales et aromatiques, feuilles, fleurs,  fruits, graines, racines, brindilles, couscous, viande en tranches et tous les produits similaires.

Ce séchoir s’adresse aux personnes à faible revenu et qui ont des produits agricoles ou autres à sécher en vue d’une longue conservation. Au Maroc il peut intéresser toute la zone rurale (agriculteurs, coopératives, agro-industriels, etc.). A l’international tous les pays en développement seront intéressés.

A signaler qu’ont peut utiliser une batterie de petits séchoirs pour couvrir une plus grande production.

Descriptif du séchoir biénergétique

Les composants du séchoir se présentent comme suit (voir photos):

– un capteur en tôle galvanisée ou panneau sandwich, couvert à l’intérieur  par un isolant thermique, d’une tôle noire sur cet isolant et d’une vitre transparente de 4 mm ou 6 mm au coté exposé au soleil. On fait varier son angle d’inclinaison suivant les saisons et les latitudes ceci étant facilité par la jonction souple entre le capteur et la chambre de séchage.

– une chambre de séchage cubique en tôle galvanisée couverte à l’intérieur par un isolant thermique (laine de verre ou de roche) ou en panneau sandwich  contenant 3 claies en toile alimentaire pour séchage  et un  portillon  étanche et isolé thermiquement (voir photos).

Le capteur et la chambre sont liés par un conduit isolé thermiquement pour mener l’air chauffé par le soleil à la chambre. Le soufflage se fait par le bas. Sur la face opposée au portillon est placé un extracteur pour la circulation de l’air chaud et qui fonctionne grâce à un panneau photovoltaïque (12/24 volts)  pouvant varier de 45 à 200 watts.

Déploiement de l’innovation

Le projet, lancé en octobre 2014, vient d’une idée née quand j’ai achevé la réalisation d’un séchoir solaire de grande capacité pour le compte d’une coopérative en vue de sécher des plantes médicinales indemnes d’impuretés (poussière et autres). Cependant, vu le coût élevé de ce séchoir j’ai pensé à en réaliser un petit, à la taille des petits paysans pour sécher leurs produits en petites quantités. J’ai donc réalisé un prototype en tôle galvanisée à l’aide d’un chaudronnier. Ce prototype a donné de bons résultats en séchant romarin, menthe, etc. Mais le défaut de ce prototype était son poids et sa difficulté de déplacement ce qui m’a poussé à concevoir un séchoir de mêmes dimensions en aluminium isolé thermiquement de la même manière et démontable en vue d’un éventuel export.

Aspects énergétiques

Ce séchoir produit 10 kwh par jour en moyenne ce qui équivaut à 900 kg environ de bois par an épargnant pas mal d’arbres. Plus globalement, ce type d’invention, sans aucun effet négatif sur l’environnement, va avoir beaucoup d’effet positifs sur notre planète terre. En effet, l’innovation présentée ici fait sécher avec une énergie propre et durable qui exploite la partie thermique du soleil, ce qui impacte positivement l’environnement en évitant le recours aux énergies fossiles. En effet, pour produire 1 kwh, les centrales électriques fonctionnant au gaz, fuel ou charbon, dégagent 900g CO2. La production journalière du séchoir est de 10 kwh en économisant ainsi 9 kg CO2. Le prix national du kwh est de 1,3 dh ce qui équivaut à un gain de 13 dh par jour soit pour une année 4.680 dh.

Ce produit contribue donc à diminuer l’effet de serre du fait qu’il peut être utilisé par tous les paysans de la planète en évitant l’usage du bois de la forêt tout en séchant sainement les produits agricoles.

Aspects économiques

Son prix de lancement sera de 11 000,00 dh, ce qui fait qu’il sera amorti en moins de 2 ans et demi et vu sa durée de vie de10 ans et plus et les matériaux dont il est fait, le gain est conséquent. Il réduit ainsi la pauvreté par son prix abordable et son mode facile à manier donc acceptable et générateur de revenu.

Brevet, fabrication et commercialisation

Actuellement, j’ai déposé un brevet d’invention à l’OMPIC pour sa protection au niveau national, et par la suite au niveau international. C’est un outil qui s’intègre facilement dans son environnement et qui est facile de réplication, de diffusion et de massification. Sa diffusion sera faite de plusieurs manières : soit par un partenariat avec des industriels en cas de forte demande, soit par une petite unité de fabrication pour son lancement.

Pour développer et avancer mon innovation je m’adresserai aux coopératives des produits de terroir, aux petits agriculteurs et aux agro-industriels. Je compte également participer aux foires et aux prix des innovations.

Principales contraintes

Mes contraintes sont d’ordre financier et logistique:

– mon premier prototype m’a couté argent et temps pour tester son efficacité.

– après identification des améliorations à apporter, j’ai conçu un séchoir définitif avec augmentation de la superficie du capteur, adaptation du système à un kit démontable, efficient, facilement déplaçable et doté d’un bon design. Ce qui m’a couté argent et temps aussi. Pour lancer mon innovation je dois ou trouver un industriel pour la fabrication en série ou monter ma propre usine.

————————-

Auteur de l’innovation : ABDELKADER RBAIBI* – Ingénieur en chef génie rural

*AWARDS 2012 par Planet Finance à Paris au Louvre en énergies renouvelables

Maison d’énergie agréée par le ministère des énergies et mines

Membre de l’Association des Inventeurs de Casablanca

GSM: 0661396502

arbaibi@yahoo.com