Under nav-bar-right

Flormart 2019: Biodiversité et innovations pour la 70ème édition

Flormart 2019: Biodiversité et innovations pour la 70ème édition

Le salon professionnel italien de l’horticulture et du paysage Flormart s’est tenu cette année du 25 au 28 septembre 2019 dans la ville de Padoue (Italie). Il s’agit d’une importante exposition internationale rassemblant toute la gamme de produits et de services en relation avec la pépinière, le jardinage, l’architecture de paysage et les infrastructures vertes, où l’entrepreneuriat international et le professionnalisme se rencontrent. La célébration du 70ème anniversaire de cet évènement confirme bien que Flormart reste une référence dans le monde de l’horticulture. L’événement a connu la présence de représentants de 18 pays et a été couvert par de nombreux médias internationaux. Pour sa part, Agriculture du Maghreb était également présente sur invitation des organisateurs du salon et vous décrit ses faits marquants.

 L’objectif de ce salon qui occupait cette année 6 pavillons au sein du site d’exposition Padova Fiere, est de mettre en valeur les techniques et les produits innovants pour soutenir le développement et la compétitivité du secteur horticulture, et d’accompagner les entreprises vers les valeurs de la biodiversité. Les meilleures productions et solutions des entreprises italiennes étaient ainsi bien mises en avant sur les stands, représentant l’ensemble des régions horticoles du nord vers le sud du pays, du Piémont à la Sicile, en passant par la Lombardie, la Ligurie, la Vénétie, la Toscane, l’Ombrie, le Latium, les Marches, le Molise, la Campanie, la Basilicate et les Pouilles. Les visiteurs y ont retrouvé toute la diversité de la production italienne, composée de plantes ornementales d’intérieur ou d’extérieur, d’arbres fruitiers, de plantes aromatiques, de plantes de terrains acides, continentales ou méditerranéennes, tropicales ou subtropicales, d’agrumes, de plantes à fleurs, d’arbres et d’arbustes, et enfin une large gamme de services et d’activités de recherche et d’expérimentation. Le tout destiné au marché local, mais surtout au marché européen et même au-delà.

En effet, l’édition 2019 de Flormart avait également pour objectifs d’améliorer la notoriété des produits des entreprises italiennes sur les marchés internationaux. Plus de 80 acheteurs de 18 pays, avec une bonne représentation des pays du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie), ont été accueillis, grâce à la précieuse collaboration de Promex, une entreprise spéciale de la Chambre de commerce de Padoue en charge de l’internationalisation du salon. De nombreuses réunions BtoB ont été organisées aussi bien sur les stands que sur un espace convivial spécialement dédié à cet effet.

Dans une nouvelle section d’exposition entièrement consacrée au paysage, les thèmes d’actualité relatifs à l’architecture de paysage et à la durabilité environnementale ont été examinés en profondeur, présentant les systèmes et les technologies les plus performants pour les infrastructures vertes en zones urbaines et extra-urbaines. Un espace d’exposition dédié aux entreprises opérant dans les domaines de la maintenance des espaces verts, de la conception et de la requalification urbaines, de la production de systèmes pour des espaces verts et durables, ainsi que des pépinières participant à la conception de parcs et de jardins.

Activités parallèles

Cette année encore les organisateurs ont concocté un programme spécial d’activités parallèles : conférences, ateliers, réunions, concours et visites, qui ont connu une forte participation des professionnels. Tout cela a été rendu possible grâce aux nombreuses collaborations institutionnelles et professionnelles : ministères, associations professionnelles des pépinières, associations d’agronomes, d’architectes paysagers et de forestiers. Les couleurs ont été annoncés dès la conférence inaugurale, centrée sur le thème vert et santé, sur le nouveau règlement phytosanitaire de l’Union européenne, le « défi » entre les jardins verts horizontaux et verticaux, etc.

Des espaces verts pour régénérer la ville

Un des thèmes proposé lors de l’édition 2019 de Flormart est la création de forêts urbaines dans les villes pour améliorer la qualité de vie des populations. En effet, les espaces verts apportent beaucoup d’avantages, notamment l’absorption du CO2, la filtration des particules et des polluants atmosphériques, l’infiltration de l’eau de pluie, la lutte contre les îlots de chaleur urbains, l’amélioration esthétique du cadre de vie, la création de zones de loisirs…

De plus, face aux défis nouveaux liés aux changements climatiques, il convient de s’adapter et de changer la façon d’aménager les villes en privilégiant la création d’espaces verts et la construction de bâtiments écologiques. Une démarche qui aurait un impact immédiat sur la qualité de l’air et du climat, et à terme, sur le développement économique de la ville avec la création de nouvelles activités telles que l’agriculture urbaine et la production alimentaire locale. A plus long terme, l’investissement dans la ville écologique permettrait de réduire la facture énergétique, la consommation d’eau et les dépenses de santé.

Dans le monde entier, un grand nombre de villes ont lancé des initiatives ambitieuses de reboisement urbain. Lors du Forum mondial sur les forêts urbaines de 2018, qui s’est tenu à Mantova (Italie) en novembre dernier, différents parcours et expériences de tailles, structures et cultures différentes ont été présentés. Tous ont partagé le même choix pour améliorer les infrastructures vertes dans le but de renforcer la cohésion sociale et progresser vers un développement juste et durable.

Par ailleurs, les forêts et les arbres bien gérés situés dans et autour des villes fournissent des habitats, de la nourriture et de la protection à de nombreux animaux et plantes, contribuant ainsi au maintien et à l’augmentation de la biodiversité.

Changer radicalement notre façon d’agir : augmenter le nombre d’espaces verts et de petits parcs, planter des arbres pour créer des corridors écologiques, construire des bâtiments écologiques ou même des bâtiments verts verticaux… ces initiatives auraient un impact non seulement sur la qualité de l’air et du climat, mais également sur le développement économique des villes elles-mêmes, car elles stimuleraient la micro-agriculture et la production alimentaire afin de lutter contre la pauvreté.

Même d’un point de vue économique, investir dans la verdure urbaine est particulièrement efficace, car il permet de réduire différents types de dépenses, telles que le refroidissement des bâtiments, l’entretien des sols et la résilience hydrogéologique.

Dans ce sens, le salon Flormart 2019 a offert aux visiteurs toute sorte de solutions techniques et de services pour la création de parcs et de jardins, ainsi que de forêts urbaines et périurbaines.

Les plantes médicinales à l’honneur

Autre nouveauté de l’édition 2019, le salon a accueilli le Forum Erbale (herbal), axé sur les plantes médicinales. Parmi les objectifs de cette première édition, définir les propriétés techniques et scientifiques de ces plantes, la réglementation afférente et le marché potentiel. C’est ainsi que pendant toute la durée du salon, des experts, chercheurs et responsables de projets innovants se sont relayés pour apporter leur savoir et les résultats de leurs expériences sur ces plantes.

Usage médicinal et aromatique, nutritionnel, cosmétique mais aussi biotechnologique, récréatif,… les plantes et les produits à base de plantes alimentent une filière complexe dans laquelle le terroir, la tradition et la recherche scientifique se rencontrent, pour apporter de nouvelles réponses au besoin de vivre sainement et en harmonie avec la nature.

A noter que la flore italienne et européenne regroupe un patrimoine immense de ressources restant à explorer et offre aux entreprises du secteur des perspectives intéressantes d’évolution dans les domaines de l’agriculture, de l’horticulture et des pépinières ornementales.

Vers plus de biodiversité

Le salon Flormart développe le thème de la biodiversité avec un projet d’amélioration du quartier des expositions. Cela se concrétise dans le jardin permanent Garden Italy, où seront cultivées des plantes et des fleurs endémiques des différentes régions du pays. Ce projet développé en collaboration avec l’Université de Padoue-le jardin botanique, vise à promouvoir la culture et les valeurs de la biodiversité le plus largement possible.

Un salon axé sur l’innovation

Pour sa première édition, Flormart Future Village, un espace axé sur l’innovation qui a accueilli huit startups, qui se sont disputé le prix Flormart Future Village. Huit produits ont été proposés par les sociétés candidates, dont quatre centres de recherche. Et c’est la startup Serranova qui a remporté cette première édition. Il s’agit d’une serre modulaire qui permet de faire pousser des légumes et des herbes dans le jardin, sur un substrat de fibres naturelles, dans un environnement contrôlé avec un air pur et une stimulation photoluminescente. Le système innovant de purification de l’air protège les plantes contre les attaques de ravageurs et maladies sans recourir aux pesticides. Le verre des parois transparentes de la serre incorpore une poussière photoluminescente. L’innovation est basée sur le principe qu’il existe dans la nature des pigments « convertisseurs de lumière » capables de convertir certaines fréquences de la lumière du soleil ou une lumière artificielle particulière en d’autres types de fréquences dans le spectre visible très proche des pics de la photosynthèse de la chlorophylle. Ceci permet de stimuler de manière importante la croissance des plantes.

Green Innovation Hub est un autre espace dédié aux nouvelles idées et aux technologies de pointe pour la production et la gestion d’espaces verts.

Le trophée Flormart Award 2019, organisé par Padova fiere en collaboration avec MIPAAFT et la revue spécialisée Linea verde, a mis en valeur les produits les plus distingués présentés par les exposants. Il est divisé en 4 catégories : pépinières et floriculture, produits techniques, innovation et architecture, et conception durable.

Joindre l’utile à l’agréable

Des shows culinaires étaient également au programme avec quatre champions du monde de la cuisine, qui ont fait des démonstrations avec des produits à base de fleurs comestibles, de plantes aromatiques et d’herbes spontanées (pizzas, cocktails, pâtisserie, crème glacée…). Des fleurs comestibles, sont en effet de plus en plus utilisées et pas seulement en cuisine, mais aussi dans la phytothérapie vétérinaire.

 

A gauche Mr Abdelaziz Sassi de la société FLORAGARD, leader dans les substrats de culture, avec des clients italiens.

Visite du parc botanique, Université de padoue, qui abrite une importante collection de plantes et d’arbres ramenés du monde entier.

En plus des sections extérieures, une impressionnante serre sophistiquée en verre avec climat contrôlé a été mise en place pour accueillir des plantes exotiques d’Asie, d’Afrique, d’Amériques, …
Visite des pépinières Pandolfo et Lazzaro spécialisées dans la production de plantes ornementales et fruitières dans la région de Padoue. Une partie de leur production est écoulée localement alors que le reste est exporté en Europe et ailleurs.
Visite des pépinières Pandolfo et Lazzaro spécialisées dans la production de plantes ornementales et fruitières dans la région de Padoue. Une partie de leur production est écoulée localement alors que le reste est exporté en Europe et ailleurs.

Visite de la villa Pisani construite à partir de 1721 sur un projet de l’architecte Gerolamo Frigimelica.
Visite de la villa Pisani construite à partir de 1721 sur un projet de l’architecte Gerolamo Frigimelica. C’est aujourd’hui un musée national, qui abrite des œuvres d’art et du mobilier du XVIIIe et XIXe siècles