Under nav-bar-right

BASF mise sur l’innovation

BASF mise sur l’innovation

Bien plus qu’une société de phytoprotection, BASF est aujourd’hui un acteur majeur qui développe des solutions intégrées combinant protection des plantes, solutions biologiques, traitements de semences, semences et outils numériques pour soutenir la réussite des agriculteurs dans le monde entier. Afin de présenter ses dernières innovations, mais surtout de confirmer son engagement pour une agriculture rentable et durable, BASF a convié du 9 au 11 octobre près de 70 journalistes de 27 pays à une conférence de presse dans son centre de recherche à Nunhem (Pays-bas).

BASF a développé un important pipeline de solutions pour l’agriculture avec un chiffre d’affaires attendu de 6 milliards d’euros d’ici 2028. L’entreprise compte ainsi lancer plus de 30 nouveaux produits comprenant 8 substances actives ainsi que des semences haute performance de blé hybride, de soja, de colza, de coton et de légumes. Cela permettra de renforcer la position de leader de la société en matière d’agriculture innovante et durable.

Le pipeline d’innovations de BASF présente des innovations majeures rendues possibles grâce à un investissement continu en recherche et développement, y compris au travers des entreprises acquises et de partenariats solides. En effet, le portefeuille d’innovations de BASF en matière agricole est soutenu par un accroissement du budget de Recherche et Développement (R&D) à près de 900 millions d’euros en 2019. A noter que les critères de développement durable sont fermement ancrés dans l’intégralité du processus de R&D, afin d’identifier et de développer davantage les innovations favorables pour les agriculteurs et l’environnement.

Par ailleurs, les équipes d’experts de BASF, qu’elles se trouvent sur le terrain, dans les laboratoires ou les sites de production, font le lien entre l’innovation et l’action concrète afin d’élaborer de véritables idées qui fonctionnent dans le monde entier. Et l’un des points forts du géant allemand est de convertir rapidement les acquis de la recherche en succès commerciaux.

Une offre intégrée

Après avoir réussi l’intégration structurelle des activités et des actifs achetés à Bayer en moins d’une année, BASF se met, à présent, au service des agriculteurs avec un portefeuille intégré de solutions agricoles, qui couvre les semences, la génétique, la protection des cultures, la gestion des sols et les solutions numériques. BASF axe désormais ses activités autour de quatre grands segments de clientèle stratégiques et leurs systèmes de culture :

– le soja, le maïs et le coton dans les Amériques ;

– le blé, le colza et le tournesol en Amérique du Nord et en Europe ;

– le riz en Asie ;

– la vigne et les fruits et légumes dans le monde entier.

Au total, ces cultures représentent près de 70 % du marché mondial.

Par ailleurs, BASF a pour ambition de créer de nouvelles sources de revenus à partir de solutions numériques dans l’agriculture. En effet, grâce à son expertise de pointe dans le secteur agricole et à de solides partenariats, le groupe fournira des solutions numériques qui permettront aux agriculteurs d’ajouter de la valeur à leur utilisation des produits BASF, à la gestion de leurs exploitations, ainsi qu’à leurs modes d’accès et d’achat de produits ou de services.

Une croissance guidée par l’innovation

La stratégie agricole de BASF repose sur des innovations qui permettent aux agriculteurs du monde de nourrir une population croissante et de surmonter des défis tels que les surfaces arables limitées, la raréfaction des ressources naturelles, les risques de maladies et de nuisibles, le changement climatique, …  À titre d’exemple :

– BASF a développé des solutions innovantes pour les producteurs de soja, leur permettant d’obtenir une qualité et des rendements élevés, notamment la nouvelle variété de soja de BASF avec la plateforme de caractéristiques génétiques LibertyLink®GT27TM qui permet aux agriculteurs d’appliquer l’herbicide Liberty®, ou du glyphosate pour la lutte contre les mauvaises herbes en post-levée. Cette technologie innovante pour le soja sera proposée aux agriculteurs sous la marque de BASF Credenz®, ainsi que sous les marques des titulaires de licences. Le lancement est prévu pour 2020.

– Le traitement nématicide/fongicide ILeVO®. Il s’agit du seul produit sur le marché aux États-Unis à offrir une protection efficace de la semence contre le syndrome de la mort subite et les nématodes. Il permet ainsi de produire des plantes plus saines en augmentant le potentiel de rendement. Une autre homologation est prévue au Brésil d’ici 2020.

– BASF a développé l’herbicide Tirexor® spécialement conçu pour lutter contre les mauvaises herbes résistantes, notamment les principaux types de graminées et de dicotylédones. Sous réserve des autorisations réglementaires, les premiers lancements de produits à base de Tirexor sont prévus en 2020.

– Afin d’étoffer davantage sa gamme insecticides, BASF a co-développé Broflanilide avec la société Mitsui Chemicals Agro, Inc. Il s’agit d’un insecticide polyvalent qui agit selon un nouveau mode d’action pour lutter contre les insectes broyeurs. Les premières mises sur le marché sont prévues pour 2020.

– BASF propose un pipeline d’innovations tout aussi variées et prometteuses pour l’ensemble du cycle de production pour d’autres cultures importantes comme le canola, le blé, le riz, ainsi que les fruits et légumes. Les entreprises acquises récemment ont considérablement élargi le champ de la plateforme d’innovation de la société, permettant ainsi à BASF de proposer des solutions plus complètes encore pour les cultures et d’offrir aux agriculteurs un véritable choix.

– BASF mise également sur sa recherche, notamment celle sur le blé hybride qui devrait bouleverser le paysage technologique pour le blé dans les prochaines années. Les premières variétés seront lancées entre 2023 et 2025 en Europe. Plus performantes et plus résilientes, ces variétés promettent d’atteindre des niveaux importants de rendement pour les agriculteurs et de la régularité dans la performance.

Rendements plus élevés, de façon durable

La gestion de la résistance constitue l’une des plus grandes difficultés auxquelles se trouvent confrontés tous les agriculteurs. Avec son dernier fongicide Revysol®, BASF leur fournira un outil essentiel pour la gestion des phénomènes de résistance observés dans de nombreuses cultures importantes comme les céréales, le soja, le maïs mais également les fruits et les légumes. Le nouveau principe actif offre aux producteurs d’excellentes performances biologiques pour ces cultures, ainsi qu’une souplesse d’application leur permettant d’optimiser leur exploitation agricole.

Après avoir reçu les premières homologations en Colombie et en Corée, BASF prépare d’autres mises sur le marché. Les premières mises sur le marché de produits à base de Revysol pour les céréales sont prévues en 2019/2020 en Europe. BASF prévoit également d’introduire un nouveau produit de traitement des semences à base de Revysol, qui sera commercialisé sous la marque Relenya™. Ce produit protégera les semences des céréales contre les champignons pathogènes lors des premières étapes du développement de la plante.

Le numérique pour une meilleure prise de décision

Aujourd’hui, les agriculteurs évoluent dans un contexte économique et sociétal difficile. Ils sont amenés à analyser de plus en plus de données et se trouvent face à une complexité accrue pour prendre les bonnes décisions pour leurs cultures.

BASF leur propose désormais des solutions numériques associant les données météorologiques, de développement des cultures et des nuisibles, qui peuvent rapidement traduire les données locales en conseils pour une conduite des cultures plus efficace. Elle les aide ainsi à tirer profit de la quantité croissante de données (big data) générées dans l’agriculture et son environnement.

Les solutions digitales pour l’agriculture xarvioTM assistent les producteurs avec des produits comme xarvioTM Field Manager ou xarvioTM Scouting, en leur permettant d’utiliser ces données pour améliorer la prise de décision, garantissant ainsi une utilisation des intrants et une affectation des ressources plus efficaces et durables. Par exemple, l’un des modèles élaborés identifie, en fonction des conditions météorologiques et environnementales, la bonne fenêtre d’application des herbicides BASF. En effet, les conditions météorologiques, la température du sol, la vitesse du vent… sont autant de facteurs qui peuvent influencer les performances des produits de protection des cultures.

De plus, l’assistance numérique permet d’affiner la protection phytosanitaire notamment grâce à des micropulvérisations intelligentes qui optimisent les traitements et réduisent, justement, les résidus. En effet, des cartographies très détaillées des parcelles permettent de limiter les interventions aux zones qui en ont besoin.

Améliorer l’utilisation des produits phytopharmaceutiques

ADAMA, BASF, Corteva Agriscience, Nufarm et Syngenta unissent leurs forces dans le but d’améliorer encore davantage l’utilisation des produits phytopharmaceutiques en formulation liquide en Europe, grâce à la promotion d’un système de transfert clos (Closed Transfer System – CTS) pour le chargement des pulvérisateurs. Chacune des sociétés partenaires teste actuellement le système CTS easyconnect dans plusieurs pays européens, pour garantir le plus haut niveau de protection des agriculteurs et de l’environnement.

Le système easyconnect s’appuie sur la complémentarité de deux innovations : un bouchon spécifique (prémonté sur les bidons) et un système de transfert, le tout formant le système CTS. D’ici 2021/2022, une large gamme d’emballages phytopharmaceutiques (norme industrielle IS 63) sera équipée de ce bouchon, spécifique et normalisé, et sera proposée aux agriculteurs.

Un système CTS tel qu’easyconnect permet de transférer directement les produits phytopharmaceutiques liquides de leur contenant d’origine à la cuve du pulvérisateur. Cela diminue de manière très significative l’exposition des agriculteurs opérateurs aux produits phytopharmaceutiques lors de la phase du remplissage, ainsi que les risques environnementaux associés aux éclaboussures ou déversements accidentels. Le système de rinçage intégré présente par ailleurs d’autres avantages, en facilitant le nettoyage et le rinçage des emballages phytosanitaires

Développé par BASF en collaboration avec des équipementiers, le système easyconnect a été largement testé par les agriculteurs depuis 2015, en France, au Royaume-Uni, au Danemark et en Allemagne. Grâce aux retours d’expérience des agriculteurs, le système a été sans cesse amélioré, à la fois en termes de facilité de manipulation et de vitesse de vidange, ce qui rend le remplissage plus rapide qu’avec une introduction via le bac d’incorporation aujourd’hui fréquemment utilisé.

L’Afrique au centre de l’attention de BASF

La matinée du vendredi 11 octobre a été consacrée à la présentation des activités de BASF en Afrique. L’occasion pour M. Dirk Hartmann, Directeur de la Division protection des cultures BASF pour la région Afrique et Moyen Orient, de souligner l’importance de ce continent stratégique où 25% seulement des terres arables sont actuellement exploitées et où la population connait un taux de croissance galopant. M. Hartmann a également présenté la stratégie de croissance future de BASF pour l’Afrique, basée sur une adaptation des solutions aux besoins locaux des différents profils d’agriculteurs (agriculture vivrière, marché local, export), une proposition de solutions innovantes et intégrées qui vont au-delà des solutions conventionnelles de protection des cultures, ainsi qu’un développement de partenariats durables avec les différents acteurs du secteur agricole.  

Dans ce sens, BASF prévoit d’introduire dans les quelques années à venir, plusieurs solutions fongicides, herbicides et insecticides, auxquelles s’ajoutent des semences performantes, des technologies de précision de même que des offres connectées. Le calendrier d’introduction varie selon les pays, mais en général le Maroc fait partie des pays qui vont bénéficier en premier de produits comme le fongicide Revysol®, de nouveaux insecticides, des semences de colza, des phéromones pour la confusion sexuelle…

Ensuite, les représentants des principales sous-régions de BASF en Afrique, notamment Nord, Est et Sud, se sont relayés pour présenter leurs zones respectives, les principales cultures qui y sont pratiquées, les défis rencontrés ainsi que les actions qui ont été menées par BASF pour être au plus près des clients, comprendre leurs besoins et leur offrir les solutions adaptées. Un exemple de ces actions, est la caravane des céréaliers au Maroc et la clinique agricole mobile en Algérie, organisées en collaboration avec des partenaires locaux du privé et du public. Ces actions ont permis de toucher et de former des milliers de petits producteurs à travers les régions agricoles des deux pays. 

A souligner également, les possibilités immenses offertes par la généralisation de l’utilisation des smartphones et l’extension continue des zones couvertes par le réseau internet. Ces deux atouts permettront de toucher encore plus de personnes, mêmes dans les zones les plus reculées.

Le site de Nunhems aux Pays-Bas, 67 ha dont 5,5ha de serres

Pannel de producteurs de plusieurs pays qui ont partagé leur vision de l’agriculture et les défis auxquels ils font face au quotidien

Vincent Gros, President Agricultural Solutions BASF SE

Livio Tedeschi Senior Vice President EMEA & CIS Agricultural Solutions BASF SE

Des produits comme xarvioTM Field Manager ou xarvioTM Scouting, permettant aux producteurs d’utiliser les données pour améliorer la prise de décision.

Dirk Hartmann, Directeur de la Division protection des cultures BASF pour la région Afrique et Moyen Orient

 

Développé par BASF en collaboration avec des équipementiers, le système easyconnect a été largement testé par les agriculteurs depuis 2015

Présentation des activités de BASF en Afrique