Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Under nav-bar-right
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
BLÉ : GÉRER LES ÉCHECS DE DÉSHERBAGE

BLÉ : GÉRER LES ÉCHECS DE DÉSHERBAGE

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

BLÉ : GÉRER LES ÉCHECS DE DÉSHERBAGE

Le désherbage pose problème dans certaines parcelles de blé où les semis ont été réalisés assez tôt, avec notamment des adventices trop développées. Il est nécessaire d’adapter la stratégie de désherbage selon la période de semis.

Pour les parcelles récemment semées

QU’ATTENDRE DE L’EFFET DÉCALAGE DATE DE SEMIS CETTE ANNÉE ?

Pour les parcelles semées ces derniers jours ou prochainement semées, le décalage de la date de semis suffira-t-elle à limiter les infestations de ray-grass et de vulpin ? Pas si sûr…

En effet, l’effet décalage de la date de semis repose en partie sur le fait que les adventices lèvent et soient détruites avant l’implantation de la culture. Hors sur beaucoup de secteurs, ni les repousses, ni les graminées n’ont levé. 

L’effet esquive de la période préférentielle des levées de certaines adventices, comme le vulpin notamment, sera cependant présent. Il sera moins efficace sur les populations de ray-grass que sur celles de vulpins.

Même si l’on peut espérer que le nombre de graminées adventices qui lèvera sera plus faible, les parcelles historiquement infestées ne seront pas « épargnées ».

QUELLES STRATÉGIES DE DÉSHERBAGE POSSIBLES ?

Les programmes « classiques » proposés peuvent être mis en œuvre. Les conditions sont désormais plus favorables à une bonne activité des herbicides racinaires (l’humidité du sol étant l’élément le plus important). Une prélevée peut donc s’envisager sur les parcelles présentant des infestations de graminées problématiques et/ou avec des problèmes de résistances aux solutions antigraminées de sortie d’hiver. Pour les parcelles les plus propres, en l’absence de résistances avérées, il est envisageable d’attendre la sortie d’hiver pour intervenir.

Pour les parcelles semées courant octobre

Les blés ont levé ou sont en cours de levée selon la quantité d’eau reçue sur le secteur. Comme on pouvait s’y attendre, les herbicides appliqués en prélevée ont globalement été peu à pas efficaces. Pour ces parcelles, il est encore temps de passer en postlevée avec un herbicide ou des herbicides adaptés. En effet, si le jour du semis, il n’y avait pas d’adventices levées, les ray-grass, les vulpins sont encore à des stades suffisamment jeunes pour que les herbicides racinaires puissent agir efficacement.

Pour les parcelles semées tôt

Grâce à un peu plus de pluies, certaines parcelles sont en train de dépasser le stade 3 feuilles. Même si les parcelles semées tôt sont censées être les plus propres (recommandation faite depuis de nombreuses années), certaines parcelles sont en échec de désherbage avec des adventices trop développées aujourd’hui pour espérer une efficacité suffisante des herbicides racinaires. Ne miser ensuite que sur des produits typés « sortie d’hiver » (groupe HRAC A ou B) est trop risqué. Pour ces parcelles actuellement très infestées, une solution radicale s’impose : détruire et resemer.

Pour les parcelles qui présentent quelques adventices développées, il est envisageable, à la condition qu’il n’y ait pas de résistance avérée, de positionner un antigraminée à action foliaire, ou si le nombre d’adventices est faible, d’intervenir en sortie hiver précoce (solution à privilégier) pour gérer les relevées. Les adventices qui seront « passées » au travers devront être gérées à l’aide de leviers agronomiques lors des prochaines campagnes.

Delphine BOUTTET (ARVALIS, Edouard BARANGER (ARVALIS, Michel BONNEFOY (ARVALIS, Chloé MALAVAL JUERY (ARVALIS, Agnès TREGUIER (ARVALIS – Institut du végétal)
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Aller à la barre d’outils