Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Under nav-bar-right
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Le tournesol, une culture robuste, compétitive et rentable !

Le tournesol, une culture robuste, compétitive et rentable !

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le tournesol, une culture robuste, compétitive et rentable !

Avec une réputation de culture moins exigeante que d’autres cultures d’été, le tournesol est souvent le « parent pauvre » de la rotation alors qu’un minimum de technicité permettrait de sécuriser ses résultats technico-économiques. Des marges de progrès sont possibles en activant des leviers adaptés à chaque situation : choix variétal, travail du sol, peuplement, contrôle des maladies, fertilisation boratée ou encore maîtrise du désherbage.

En termes de régularité de marge brute (hors aides)* et selon le contexte agro-météo de l’année, le tournesol ressort comme une culture robuste et compétitive. Elle permet en effet d’absorber les fluctuations liées au contexte agronomique de la campagne et au prix du marché. En 2017, les très bons rendements du tournesol, dans le sud-ouest avec une moyenne comprise entre 27 et 28 q/ha, ainsi qu’en région Auvergne-Rhône-Alpes avec une moyenne estimée entre 28 et 30 q/ha sont à souligner. Ces performances permettent à la culture de rester très compétitive et ce malgré un contexte de prix en demi-teinte sur cette fin 2017.

Dans le sud-ouest, la marge brute moyenne régionale devrait être comprise entre 500 et 600 €/ha avec des différences selon le secteur géographique, la conduite de la culture et le potentiel agronomique des parcelles. Dans les parcelles en sol profond, où des rendements moyens supérieurs à 30 q/ha ont été régulièrement enregistrés, elle pourra être comprise entre 700 et 900 €/ha.

Ainsi, malgré un contexte de marché plutôt délicat, les marges brutes du tournesol (oléique et linoléique) font preuve d’une bonne robustesse en 2017 (cf. graphique ci-dessous).

Marge brute du tournesol dans le sud-ouest.

Marge brute du tournesol dans le sud-ouest. (©Terres Inovia)

La comparaison multi-espèces d’été (en conduite en sec) : maïs grain, soja, sorgho montre sur des résultats pluriannuels que le tournesol est la culture la plus robuste tout en demeurant très compétitive. En effet, c’est elle qui amortit le mieux les effets des variations de prix des graines et celles du climat estival. (Résultats de trois années d’essais 2014, 2015 et 2016 conduits par Terres Inovia en partenariat avec Arvalis-Institut du Végétal : comparaison des résultats technico-économiques de quatre espèces d’été menées sans irrigation dans le sud-ouest de la France : maïs grain, soja, sorgho, tournesol, les trois années d’essais ayant été très contrastées au niveau de la contrainte hydrique estivale dans le sud-ouest).

Des atouts économiques forts, avec des charges opérationnelles modérées

Au niveau économique, le tournesol profite d’un cycle court (4 à 5 mois) qui présente l’avantage de mobiliser la trésorerie sur un temps réduit, atout important dans le contexte économique actuel délicat de certaines exploitations agricoles. Les charges opérationnelles sont modérées, le plus souvent comprises entre 250 et 450 €/ha avec une moyenne nationale à 350 €/ha (source CER France). Par ailleurs, ces charges opérationnelles (engrais, semences, produits phytosanitaires) ont moins progressé au cours des dix dernières années en tournesol par rapport à d’autres espèces (colza, pois, blé tendre) (analyse Terres Inovia de données CER France). 

Des marges de progrès économiques encore possibles avec un peu plus de technique  

Choix variétal, qualité et densité de semis, désherbage (y compris désherbage mixte) et éventuellement irrigation sont des leviers de progrès très efficaces.

La tournée d’été : un rendez-vous essentiel à ne pas manquer pour anticiper !

La tournée courant floraison permettra d’observer la culture pour faire les bons choix lors du retour du tournesol sur la parcelle. On soulignera en particulier l’importance de l’observation pour choisir les variétés adaptées (maladies, présence d’orobanche cumana), mais aussi le futur programme de désherbage (niveau d’enherbement et adventices présentes), ou de fertilisation (carences en bore)… Cette tournée doit devenir aussi incontournable que celle réalisée aujourd’hui pour le désherbage de post-levée des céréales : elle vous permettra d’améliorer significativement la marge de votre tournesol !  

Source : Terre-net

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Aller à la barre d’outils