Under nav-bar-right
Oignon : la fin des larmes ?

Oignon : la fin des larmes ?

Fini de verser des larmes en coupant vos oignons ! Les Japonais ont inventé un nouveau type d’oignon qui ne fait pas pleurer.

Lorsqu’on cuisine, la découpe des oignons est toujours quelque chose de pénible à effectuer. Il existe bien différentes astuces, plus ou moins efficaces, comme le fait de peler les oignons sous l’eau ou encore de les congeler 10 minutes avant la découpe mais un groupe de chercheurs Japonais en a eu assez et s’est décidé à créer une espèce d’oignon sans allinase, ce composé lacrymogène. 

 

L’équipe de chercheurs a d’abord cherché à comprendre pourquoi l’oignon nous fait verser des larmes lorsqu’on l’épluche. En 2002, ils réussissent à expliquer le phénomène : l’oignon est composé (entre autres) de composés sulfurés. Lorsqu’on le coupe, on perce ses cellules. Une enzyme – l’allinase – réagit alors avec ces composants sulfurés et produit un autre composé, volatile cette fois, qui s’échappe sous forme de gaz. Un gaz agressif pour nos yeux : le voilà, le responsable ! Car quand il entre en contact avec le liquide qui protège notre cornée, il se dissout et forme de l’acide sulfurique, très irritant. Notre cerveau provoque immédiatement une grande production de larmes pour rincer l’œil. Et les yeux se mettent à cligner pour améliorer le nettoyage.

Intrigués par cette découverte, les chercheurs d’un laboratoire de recherche cherchent à désactiver cette enzyme. Comment s’y prennent-ils ? Ils commencent par isoler le gène qui commande sa fabrication. Et ils le réduisent au silence, de manière à ce qu’il ne puisse plus déclencher la production de l’allinase. Pour cela, ils introduisent dans la cellule d’oignon une séquence capable d’inhiber le gène. Tout le processus est alors stoppé et nos yeux ne sont plus irrités ! En 2005, leurs essais aboutissent : ils obtiennent le premier oignon qui ne fait pas pleurer.
Cette modification génétique donne-t-elle à l’oignon une saveur nouvelle ? Les chercheurs assurent que non : l’enzyme inhibée n’est pas liée à la saveur de l’oignon.
Afin de tester le marché, cet oignon, nommé Smile Ball, a été distribué dans de nombreux grands magasins de Tokyo. Près de 5 tonnes ont déjà été vendus.

La vente de ces oignons devrait être généralisée à l’ensemble des supermarchés du pays dès cet automne. Ceux-ci seront vendus 450 yens la paire, soit deux fois le prix d’un oignon traditionnel.

Ce nouveau type d’oignon ne possède pas l’odeur caractéristique d’un oignon standard et lorsqu’il est consommé cru, sa douceur est semblable à celle des pommes ou des poires asiatiques nashi.

Et vous, seriez-vous prêts à payer plus cher pour des oignons de ce genre ?