Carence en oligoéléments des agrumes

Carence en oligoéléments des agrumes

Agrumes

Les carences

Les oligo-éléments

Certains sols sont suffisamment pourvus en oligo-éléments et les carences sont souvent induites par :

– une fertilisation minérale excessive ou déséquilibrée,

– des sols aux caractéristiques défavorables : sol à pH élevé ou sol calcaire, notamment pour les agrumes greffés sur Poncirus (si pH > 7) et sur citrange (si pH > 7.5), sol très acide et lessivé,

– des excès d’eau (sol mal drainé, irrigation excessive),

– des techniques culturales mal maîtrisées,

– un sol compacté.

Les agrumes paraissent sensibles aux carences en oligo-éléments notamment en zinc et en manganèse.

La plupart des oligo-éléments interviennent dans le métabolisme comme cofacteur enzymatique : si l’oligo-élément manque : l’enzyme est inefficace.

 

Le Zinc

 

Rôle dans la plante

Le zinc est un activateur d’enzymes, il favorise la synthèse de la chlorophylle et des hormones de croissance (Auxine), il intervient donc dans la croissance des plantes et dans la photosynthèse.

 

Symptômes de déficience

– Symptômes sur la nouvelle pousse de l’année apparaissant coté sud – sud-ouest,

les carences se manifestent sur les jeunes feuilles : dimension réduite et malformation.

– Apparence buissonnante des jeunes rameaux.

– Entre – nœuds courts.

– Chlorose : taches jaunâtres à contours irréguliers, se détachant du vert, situées près de la nervure.

– En cas de symptômes graves : la qualité est atteinte (pulpe sèche, fibreuse, insipide, fruit déformé, fructification réduite, chute des feuilles).

 

Facteurs favorisant la carence

– Sol trop alcalin ou trop acide.

– Sol lessivé, sableux.

– Sol pauvre en zinc, dérivé de granite.

– Amendements calcaires importants.

– Sol riche en phosphore et peu argileux.

– Chaleur.

– Lumière.

– Fertilisation minérale excessive notamment en potassium.

– Orangers et clémentiniers sensibles.

– Sol riche en matière organique à pH alcalin.

– Sol mal drainé.

 

Facteurs défavorisant la carence

– pH peu acide.

– Phosphates naturels et superphos­phates.

– Matières organiques.

– Engazonnement – engrais vert.

– Fumier – paille.

– Bonne alimentation magnésienne.

 

Teneurs foliaires moyennes

 25 à 100 mg/kg (Mat. Sèche).

 

Remèdes

Une ou deux pulvérisations foliaires sur jeunes pousses végétatives après la floraison en juin-juillet de solutions à base de sulfate de Zn ou de Zn chélaté.

 

Le Manganèse

 

Rôle dans la plante

Le manganèse est un activateur d’enzymes qui participent à la formation de la chlorophylle, à la photosynthèse, à l’élaboration des protéines, à la réduction des nitrates en nitrites puis en –NH2 et de la vitamine C.

Le Mn joue un rôle important dans la respiration cellulaire, il fait partie de nombreuses

enzymes intervenant dans la libération d’énergie (cycle de Krebs, synthèse d’ATP).

 

Symptômes de déficience

– Décoloration des feuilles : passage progressif du vert normal au vert clair, pas de séparation nette. Les feuilles de tout âge sont atteintes, sur la totalité de la frondaison, au nord (côté ombragé). Le blanchissement des feuilles augmente avec l’âge.

– Pas de symptômes sur les fruits.

 

Facteurs favorisant la carence

– Sol à pH élevé, calcaire ou non.

– Sol très acide.

– sol lessivé, sableux, filtrant.

– Amendements calcaires, eaux d’irrigation riches en Ca.

– Sol riche en matière organique.

– Excès d’eau.      

– Excès de fer.

– Sol riche en phosphore.

– Azote ammoniacal.

– Temps sec.

 

Facteurs défavorisant la carence

– Sol acide peu hydromorphe.

– Azote nitrique.

– Faible aération du sol.

– Bonne alimentation en magnésium.

– Apport de soufre.

 

Teneurs foliaires moyennes

25 à 180 mg/kg (Mat. Sèche).

 

Remèdes

Pulvérisation foliaire de sulfate de manganèse : 1 à 2 pulvérisations en Mai-Juin.

Attention certaines spécialités commerciales peuvent tâcher les fruits.

 

Le Fer

 

Rôle dans la plante

Le fer est indispensable à formation de la chlorophylle, à la respiration de la plante et à la synthèse de certaines protéines.

 

Symptômes de déficience

Elément immobile dans la plante, les carences se manifestent sur les jeunes feuilles.

– Chlorose : jeune feuille vert pale sauf nervure, chlorose non généralisée sur tout le feuillage.

– Réduction de la taille du limbe, feuille transparente devenant Jaune – blanchâtre si la carence est grave, seules les nervures restent vertes.

– Les feuilles tombent prématurément si la carence est très grave et à ce stade de déficience, la croissance et la production de l’arbre sont très affectées.

– Les arbres dépérissent du côté enso­leillé.

 

Facteurs favorisant la carence

– Sol calcaire à pH élevé (Fer non assimilable).

– Irrigation avec eaux calcaires.

– Excès de cuivre, cobalt, zinc, chrome, manganèse, nickel (chlorose en terrains acides)

– Engrais azotés, excès de phosphore et de potassium.

– Excès d’humidité, de tassement, défaut d’oxygénation.

– Arbres âgés.

– Variétés sur Poncirus trifoliata en sols calcaires.

– Température du sol trop basse ou trop forte.

– Présence de certains organismes du sol (nématodes champignons…).

 

Facteurs défavorisant la carence

– Terrains acides.

– Irrigation modérée.

– Utilisation engrais acidifiants (nitrate d’ammoniaque).

– Fumure organique.

– Engrais vert – enherbement.

– Chaulage dans le cas d’excès de cuivre.

– Alimentation phosphatée et potas­sique non excessive.

 

Teneurs foliaires moyennes

60 à 150 mg/kg (Mat. Sèche).

 

Remèdes

– Sol : sulfate de fer inefficace en sol calcaire, peu efficace en sol acide.

Au sol 10 à 20 g de fer par arbre sous forme de chélates (EDTA, ADDHA…).

– Feuilles : pulvérisation de solutions à base de sulfate de fer (résultats médiocres), de chélates.

 

Le Bore

 

Rôle dans la plante

Rôle dans l’utilisation des sucres et dans la synthèse des parois cellulaires.

 

Symptômes de déficience

Elément peu mobile, les carences se manifestent sur les organes en crois­sance.

– Feuilles épaisses, déformées, grisâtres, nervures jaunes et liégeuses.

– Formation de gomme sur les jeunes rameaux qui peuvent se dessécher.

– Peu de fruits, chute prématurée, poches de gomme dans l’albédo. Les fruits restants ont peu de jus, se momifient et flétrissent sur l’arbre.

 

Facteurs favorisant la carence

– Sol calcaire ou riche en calcium.     

– Sècheresse prolongée.

– Fertilisation azotée et potassique excessive.

– Froid ou chaleur anormaux au printemps.

– Amendements calcaires.

– Manque de matière organique.

– Apport de soufre.

 

Facteurs défavorisant la carence

– Matière organique.

– Sol acide.

 

Teneurs foliaires moyennes

40 à 100 mg/kg (Mat. Sèche)

 

Remèdes

– Foliaire : pulvérisation à la floraison de solutions de Borax.

– Sol : 3 à 10 Kg/ha de Borax au moins une fois par an.

Attention les agrumes sont sensibles aux excès de bore (au-delà de 200 mg/kg de mat. sèche).

 

Le cuivre

 

Rôle dans la plante

Le cuivre entre dans la composition de différents enzymes responsables de cer­tains processus métaboliques dans la plante : au niveau de la respiration il intervient dans le stade ou l’hydrogène est libéré dans le cycle de Krebs pour produire de l’eau en final,

il favorise la synthèse des hydrates de carbone et des protéines. Il évite également une dégradation précoce de la chlorophylle: les plantes gardent plus longtemps un aspect vert et juvénile.

Participe à la synthèse de la lignine : rôle dans la constitution du bois.

Rôle dans la protection préventive des maladies cryptogamiques.

 

Symptômes de déficience

– Sur arbre vigoureux, les pousses latérales sont en forme d’S.

– Pustules jaunâtres sur les feuilles vert sombre.

– Gonflements et gomme le long de la tige.

– Les feuilles sont déformées, ont une taille plus grande que la normale et peuvent tomber.

– Les fruits peuvent se décolorer, avoir de la gomme et tomber.

– L’écorce se fissure.

– Petits balais de sorcière dépérissant.

 

Facteurs favorisant la carence

– Sol sur roche éruptive acide.

– Sol léger acide lessivé.

– Sol riche en phosphore.

– Sol riche en matière organique.

– Sol sableux – alcalin – calcaire.

– Alimentation azotée importante.

– Sol riche en molybdène.

– Sol mal drainé.

 

Facteurs défavorisant la carence

– Sol acide.

– Matière organique fraiche.

– Fumiers – paille.

– Sol pauvre en magnésium.

 

Teneurs foliaires moyennes

5 à 15 mg/kg (Mat. Sèche)

 

Remèdes

– Feuilles : Pulvérisation de sulfate de Cuivre pendant la période végétative.

– Sol : 10 à 30 Kg de Cu/ha (50 à 100 Kg de sulfate de cuivre) en sol léger (faible efficacité en sol lourd).

 

Le Molybdène

 

Rôle dans la plante

Les Besoins sont très faibles mais le molybdène est un composant de différents enzymes, à un rôle fondamental dans le cycle de l’azote (synthèse des protéines, transferts énergétiques…), intervient dans l’élaboration de l’acide ascorbique ou vitamine C.

 

Symptômes de déficience

Très mobile, le Mo est redistribué dans les organes en croissance et ce sont les feuilles âgées qui sont carencées.

– Taches vert clair, irrégulières devenant orangée – jaune.

– Surfaces imprégnées de gommes sur la face inférieure.

– Côté ombragé atteint.

– Chute précoce de feuilles.

– Qualité non affectée.

 

Facteurs favorisant la carence

– Arbres greffés sur Poncirus.  

– Variétés sur pomelo et bigaradier.

– Sol peu drainé.

– Sol très acide pH < 6.

– Molybdène total faible, sol retenant peu le Molybdène.

– Sulfate d’ammoniaque (acidifiant).

– Apport excessif de soufre ou de sulfate (Sulfate de K…).

– Quantités importantes de manganèse.

– Sol podzolisé très dégradé.

 

Facteurs défavorisant la carence

– Chaulage.

– Fertilisation phosphatée.

– pH > 6.5.

– Déficience en potasse.

 

Teneurs foliaires moyennes

0.1 à 3 mg/kg (Mat. Sèche)

 

Remèdes

– Sol : application peu efficace.

– Feuilles : pulvérisation de molybdate d’ammonium : réponse dans les 2 à 4 semaines : les taches jaunes disparaissent, la chute des feuilles est empêchée, les taches de gomme persistent.