Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Under nav-bar-right
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Maraîchage : Désinfection du sol

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Désinfection du sol dans le secteur maraîcher

Zakaria HANICH (1) et M. B. OUADDICH (2)

 1- Président de la commission technique & recherche-développement de l’APEFEL

2- Directeur du Centre de Transfert de Technologie de l’APEFEL

Dans l’activité de production maraîchère, la désinfection du sol est devenue plus qu’une nécessité pour tenter d’endiguer les problèmes causés par les organismes nuisibles au développement des cultures maraîchères. Par exemple, dans la région de Souss Massa, les nématodes constituent un  problème phytosanitaire majeur de la culture de la tomate. Cette importance est due essentiellement à la pratique de la monoculture qui participe à l’appauvrissement du sol en matière organique et à la propagation de la population des nématodes.

Arrow
Arrow
PlayPause
ArrowArrow
Slider

 

Pour faire face à cette problématique, plusieurs techniques non chimiques et chimiques sont adoptées par les producteurs de la région pour contrôler les  pathogènes du sol en vue d’assurer un développement adéquat des cultures horticoles.

 

Bio fumigation :

C’est une technique définie comme l’action des substances volatiles produites par la biodégradation de la matière organique apportée généralement  par le fumier élaboré  et le compost pour le contrôle des sols infestés d’organismes nuisibles.

Ces substances volatiles bio toxiques (l’ammoniaque, l’isothiocyanate de méthyle et autres composés sulfureux, etc.) sont létales pour tout un spectre de microorganismes comme les nématodes, les mauvaises herbes et les champignons.

Pour s’assurer de  l’effet de ces composés volatiles, il faut irriguer le sol à sa capacité au champ et le couvrir avec des bâches de plastique.  La dose d’eau adoptée est de l’ordre de 300 m3/Ha. Il va sans dire que toutes les matières organiques peuvent agir comme bio fumigants et leur efficacité dépend étroitement de la dose et de la méthode d’application.

 

Solarisation :

La solarisation qui est un processus hydrothermal est une technique de désinfection qui consiste à couvrir le sol par du plastique afin d’élever sa température à des valeurs de l’ordre de 50-55°C à 5 cm de profondeur et 40-42°C à 20-25 cm de profondeur et provoquer par conséquence la diminution de la population des nématodes.

Avant d’appliquer cette technique, une irrigation abondante s’avère nécessaire afin de maintenir les nématodes dans la couche superficielle et s’assurer de la conductance de la chaleur au niveau du sol.

Pour plus d’efficacité la solarisation est combinée à la bio fumigation pour éradiquer les pathogènes du sol.

Ces deux techniques, considérées parmi les alternatives au bromure de méthyle, ont enregistré des résultats satisfaisants quand elles sont pratiquées soigneusement.

 

Utilisation des produits chimiques :

Dans la région, plusieurs produits chimiques sont utilisés pour la désinfection du sol. On note que le nombre de ces produits a considérablement baissé ces dernières années compte tenu de la sévère restriction imposée à leur usage et de leur impact sur la santé publique et sur l’environnement.

Le tableau suivant présente la dose et le mode d’emploi de chacun des trois produits cités comme exemples.

 

Matière active Mode d’emploi Dose Période d’application
1,3 Dichloropropène Injection 200 l/Ha 20 jours avant la plantation
Oxamyl Injection 6 l/Ha 3 semaines avant la première récolte
Phenamiphos Injection 20 l/Ha Une application avant l’arrachage des plants.

 

Cette contribution ne prétend pas traiter toute la problématique phytosanitaire du sol dans le secteur maraicher mais elle donne un aperçu synthétique et global des pratiques couramment utilisées dans la désinfection des sols contre les pathogènes.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Aller à la barre d’outils